Liège-Bastogne-Liège 1999: Vandenbroucke atteint les sommets

Vingt et un ans après Joseph Bruyère, un Wallon inscrit son nom au palmarès de Liège-Bastogne-Liège. C'est Frank Vandenbroucke l'auteur de cet exploit et il y a ajouté le panache.

Il l'avait annoncé et il l'a fait: il va gagner Liège-Bastogne-Liège et il attaquera dans la côte de Saint-Nicolas, endroit même où il avait du lâcher prise lors de l'édition 1998. Cette attitude résume à elle seule le caractère et l'assurance de Frank Vandenbroucke.

A la fête depuis le début du printemps 1999, le Belge n'est toutefois pas parvenu à décrocher une grande course. Liège-Bastogne-Liège apparaît donc comme la dernière chance du printemps et la dernière occasion avant l'automne pour accrocher - enfin - une manche de Coupe du Monde à son palmarès.

Très à l'aise dans La Redoute, Vandenbroucke contrôle et réagit directement à la double attaque de Michele Bartoli. Revenant à sa hauteur, en danseuse, il se permet même le luxe de prendre quelques mètres d'avance sur le champion italien, double tenant du titre, tout en haut de la côte, avant de se relever et de laisser un petit groupe de favoris revenir.

Comme annoncé, il attaque plus loin, dans Saint-Nicolas. Ou plutôt, il contre. Il répond à une attaque de Boogerd, revient sur le Batave et le dépose pour s'envoler seul vers la victoire.

Son bonheur est total, sa joie visible. Le public est aux anges, cela faisait 21 ans qu'il attendait la succession de Jospeh Bruyère, dernier Wallon vainqueur, et sept ans la succession de Fons De Wolf, dernier Belge lauréat de l'épreuve.

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK