Canada 1989: La première de Thierry Boutsen

Canada 1989: La première de Thierry Boutsen
Canada 1989: La première de Thierry Boutsen - © Tous droits réservés

18 juin 1989, Thierry Boutsen remporte son premier Grand Prix en Formule 1 dans une course à rebondissements qui aura vu le Belge partir en double tête à queue et le leader de la course, Ayrton Senna, abandonner à 3 tours de la fin.

La saison 1989 débute par un changement d'écurie pour Thierry Boutsen. Le Belge, chez Benetton depuis deux ans où il a terminé à la 4ème place du classement final en 1988, signe chez Williams.

Un grave accident en essais privés à Rio empêche le Bruxellois de défendre correctement ses chances en début de saison. Lorsqu'il arrive à Montréal, le Belge n'est pas encore monté sur le podium d'un Grand Prix. Son meilleur classement est une 4ème place à Saint Marin le 23 avril.

Les conditions sont dantesques au Canada. Il pleut sans discontinuer sur le circuit Gilles Villeneuve et la piste est noyée sous les trombes d'eau. Les passages aux stands sont multiples et plusieurs pilotes partent à la faute. A force de courage et d'abnégation, Thierry Boutsen parvient à accrocher, malgré un double tête à queue, la deuxième place provisoire en livrant une belle joute avec son coéquipier Ricardo Patrese. La première place semble inaccessible. Devant Ayrton Senna domine de la tête et les épaules le Grand Prix.

Mais à trois tours de la fin de la course, le sort en décide autrement et l'improbable se produit: la mécanique du pilote brésilien fait défaut et le moteur de la McLaren rend l'âme. Thierry Boutsen se retrouve donc en tête et boucle les trois derniers tours en tant que leader. Il remporte son premier succès dans la catégorie reine du sport moteur, dans un Grand Prix qui n’aura vu que 7 pilotes terminer la course.

Boutsen signe le premier succès d’un pilote belge depuis Jacky Ickx au Nürburgring en 1972. L'attente était immense en Belgique si bien que des centaines supporters et plusieurs chaines de télévision étaient à l'atterrissage du pilote belge à Bruxelles. Atterrissage qui a eu lieu à 4h du matin le mardi suivant la course...

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK