Amallah : "Le coach nous a replacés à la mi-temps et ça a payé"

Le Standard s’est imposé en toute fin de match contre Courtrai et prend la tête du classement général avec un match de plus que Bruges. Mais que ce fut difficile, car à 10, le Standard a eu du mal à se positionner sur le terrain.

"Quand on a changé de système et que le coach nous a replacés à la mi-temps, on a pressé plus haut et on est revenu au score", a déclaré Selim Amallah au micro de la Pro league.

Un discours que partageait Paul-José Mpoku : "On a gagné et on peut être fier aujourd’hui. Car à 10, on ne savait pas quoi faire et le coach a rectifié ça. Et puis les changements ont été payants."

Le banc, c’est sans doute ce qui fera la différence sur le long terme pour le Standard, comme en témoigne Amallah, qui a débuté la partie. "Je travaille et je joue pour l’équipe. Le coach devra faire des rotations et j’accepte ça."

Réponse la semaine prochaine du côté d’Anderlecht, où Michel Preud’homme devra faire appel à son banc au vu de la suspension de Maxime Lestienne.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK