Preud'homme : "Trouver des solutions face à des équipes qui jouent avec un mur derrière"

Le Standard a partagé l'enjeu face au Cercle de Bruges (0-0) ce samedi dans le cadre de la troisième journée de Pro League. S'ils restent invaincus cette saison (5/9), les Liégeois ont toutefois été invisibles pendant plus d'une heure de jeu.

"J'avais demandé d'y aller à fond dès le début, mais on a voulu aller trop vite. On a essayé autre chose en seconde mi-temps et quand le Cercle a senti que ça devenait difficile, il est passé à 5 derrière" a déclaré Michel Preud'homme à l'issue de la rencontre. 

Un discours confirmé par Sébastien Pocognoli : "Le Cercle a bien joué replié et nous, on n'a pas trouvé la lucidité nécessaire pour conclure une occasion.

Du côté du Cercle, on se montrait satisfait du point pris à Sclessin : "Je loue l'état d'esprit de l'équipe. Contenu de nos forces en présence et vu notre manque de joueurs offensifs, on ne pouvait espérer qu'un 0-0", déclare Laurent Guyot, le coach du Cercle. 

Et d'ajouter : "Honnêtement, j'admire la manière dont le Standard joue offensivement. J'ai hésité à commencer avec 5 défenseurs. Et quand Carcela est monté au jeu, il faut savoir ce qu'on est capable de faire. J'ai donc opté pour un arrière en plus."

Une excellente défense donc, qui a posé des problèmes aux Rouches. De quoi donner des idées aux futurs adversaires du Standard ? "Je ne suis pas inquiet, mais on va devoir trouver des solutions face à des équipes qui vont jouer avec un mur derrière", conclut Michel Preud'homme

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK