Preud'homme sur Carcela: "C'est le Mehdi que je veux voir"

Zéro buts encaissés, quatre buts marqués et une deuxième victoire en deux matches. Michel Preud'homme n'avait pas grand chose à reprocher à ses joueurs au terme du duel gagné contre Zulte Waregem samedi. 

"On a fait un travail sérieux. L'équipe a joué en fonction de ce que l'on avait préparé à l'entraînement. En perte de balle, tout le monde était concerné", a souligné MPH au micro de Boris Dalemans après la rencontre.

"Ce à quoi on s'entraîne est en train de prendre forme", a-t-il insisté. "Les positions sont en général très bien prises. L'exécution laisse parfois à désirer mais c'est normal. Il faut perfectionner les automatismes. C'est en jouant que ça va venir. On essaye de s'améliorer de semaine en semaine. Je veux surtout retenir la réceptivité de ce groupe et l'ambiance qu'il y a en son sein même si on sait que les places sont chères."

Le noyau du Standard est en effet très étoffé et même si l'entraîneur des Rouches avoue éprouver quelques difficultés à faire ses choix, il semble bien content d'avoir autant de joueurs à disposition. "C'est parfois compliqué de ne pas faire débuter certains joueurs qui le méritent autant que d'autres. Mais il faut que l'on pense en termes de club et pas en termes d'individus. Le club est important et je prendrai les décisions qu'il faut pour le bien du club."

Preud'homme n'a réalisé qu'un changement dans son onze de base par rapport au match contre le Cercle en titularisant Mehdi Carcela. Un choix qu'il ne regrette pas du tout vu la prestation du Marocain. "C'est le Mehdi que je veux voir. Le Mehdi qui attaque, qui court sans ballon aussi bien défensivement qu'offensivement. Ça ne m'intéresse pas qu'il reste 1h30 sur le terrain. Je veux qu'il donne tout et on le change quand il est fatigué."

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK