Leye veut mettre les bases d’une reconstruction : "J’ai vu une équipe à l’image de son entraîneur"

Après sa défaite en Coupe de Belgique et le mauvais début de playoffs face à Ostende, Mbaye Leye a enfin pu passer une nuit sereine grâce au succès des Liégeois face à La Gantoise samedi soir. Une victoire obtenue au caractère et malgré des balbutiements en première période.

Le coach liégeois avait par ailleurs opté pour des choix forts dans son onze de base en titularisant les jeunes Alexandro Calut (18 ans) et Allan Delferriere (19 ans). "J’ai mis l’équipe qui me semblait la plus intéressante. Ce sont des prises de risque que j’assume et que je vais faire encore et encore. 18 ans ou 35 ans, si vous êtes bons vous jouez tant que vous me le montrez dans la semaine. Des mecs comme Gavory sont toujours là. Ils font parfois des erreurs mais quand on les voit travailler la semaine, on voit qu’ils représentent vraiment le club", a expliqué Leye au micro de Pierre Deprez.


►►► À lire aussi : Bodart et Balikwisha fiers de la victoire du Standard et de la réaction après la claque d’Ostende


 

Le coach du Standard s’est réjoui de l’attitude de son équipe et a mis en évidence la belle réaction des siens. "Il y a eu ce moment de doute en première mi-temps. C’est normal quand on sort d’une défaite 6-2 contre Ostende où l’on n’a pas montré le vrai visage du club. On n’avait pas cette confiance en nous, cela se voyait. Les joueurs ont vécu une semaine difficile. Il fallait remettre les choses en place. On est dans une reconstruction.

On veut compter sur des joueurs qui placent le club avant eux-mêmes

On sait qu’on va passer des moments difficiles, qu’on va avoir des défaites et qu’on va souffrir mais on ne le fera qu’avec des joueurs qui auront la mentalité liégeoise, la mentalité du Standard. Je fais partie des gens qui acceptent de perdre mais quand c’est le cas, il faut perdre avec la manière. Il fallait laver la honte reçue à Ostende. Je pense qu’en deuxième mi-temps, on a réagi avec la manière. On doit repartir sur ces bases. On veut compter sur des joueurs qui placent le club avant eux-mêmes."

J’aimerais bien – comme cela a été le cas aujourd’hui – que des joueurs me demandent s’ils peuvent sortir car ils ont des crampes.

Leye a insisté sur ce point tout au long de l’interview à notre micro. "Je pense qu’une équipe doit être à l’image de son entraîneur, de ses dirigeants, de son club. J’ai vu une équipe qui me ressemble ce samedi et j’aimerais la voir tout le temps. On sait où l’on va. On va travailler dur pour que tout le monde soit fier. Je préfère prendre 6 buts un jour et ensuite gagner tous les matches suivants en réalisant des clean sheets."

Enfin, Leye a loué l’abnégation de ses joueurs sur la pelouse. "J’aimerais bien – comme cela a été le cas aujourd’hui – que des joueurs me demandent s’ils peuvent sortir car ils ont des crampes. Ca veut dire qu’ils ont tout donné."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK