Les comptes du Standard sont dans le rouge

Les comptes du Standard sont dans le rouge
Les comptes du Standard sont dans le rouge - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Après avoir été éliminé de l’Europa League, de la Coupe de Belgique, et proche de la sortie du top 6 suite à ce pauvre 2 points sur 12, voilà que la Banque Nationale de Belgique nous apprend que les comptes du Standard sont également dans le rouche.

Approuvés par son Assemblée Générale du 28 octobre dernier, mais seulement déposés ce 20 décembre et disponible dès ce jour, les comptes du Standard de Liège arrêtés au 30 juin 2019, soit pour la période du 1er juillet 2018 au 30 juin 2019 correspondant aux comptes de la saison sportive précédente, présentent une perte d’exploitation de 8.570.304 euros, contre 2.391.148 euros un an auparavant. Et après impact des charges financières, les pertes atteignent le montant vertigineux de 9.870.973 euros.

Les conséquences financières sont directes et inquiétantes car les capitaux propres, soit la valeur comptable du Standard de Liège, sont ainsi passés de 16.956.973 euros au 30-06-2018 à 8.452.636 euros à fin juin 2019, soit une diminution de plus de 8,5 millions d’euros correspondant à la moitié de ses capitaux propres. Pire, les capitaux propres du Standard de Liège au 30-06-2019 sont devenus inférieurs à son capital social (11.989.672 euros).

Comment en est-on arrivé à cette situation ?

Les chiffres publiés au 30-06-2019 nous apportent tous les éléments de réponse. Si le chiffre d’affaires et les produits d’exploitation s’élèvent à 60.559.126 euros, soit une augmentation de 3,9 millions d’euros, les frais généraux de fonctionnement ont augmenté de 4,7 millions d’euros, et les charges salariales et sociales ont également augmentés de 4,8 millions au cours de la saison précédente pour atteindre une masse salariale de plus de 34,5 millions d’euros.

Le Standard a donc vécu au-dessus de ses moyens financiers disponibles, mais le rapport du Conseil d’Administration du Standard de Liège se veut rassurant en précisant que "d’importantes cessions de joueurs sont intervenues dès le 1er juillet 2019, générant une plus-value largement supérieure à la perte reportée".

Sans doute le Conseil d’Administration du Standard de Liège fait-il référence aux plus-values importantes réalisées sur les ventes de Marin (12 millions), cédé officiellement à l’Ajax Amsterdam début avril, et Djenepo (15 millions), cédé début juin à Southampton. Ces importantes plus-values viendront effectivement embellir les comptes du Standard lors de la clôture de l'exercice en-cours.

La situation financière du Standard de Liège pourrait toutefois s'avérer très préoccupante dès lors que le dérapage budgétaire, principalement lié à l'augmentation de la masse salariale au vu de l'énorme noyau, va s'accentuer l'année prochaine. Tout ceci pourrait, à terme, aller jusqu'à compromettre l'obtention de la licence accordée aux Liégeois : les plus-values réalisées sur les ventes du duo Marin-Djenepo pourraient, en réalité, simplement couvrir les pertes de la saison écoulée et de la saison actuelle. Notons aussi que les réelles perspectives de plus-value sur un transfert d'un joueur du noyau actuel n'apparaissent pas comme une évidence.

L’année 2020 devra donc voir le Standard se reprendre vite et bien en terme financier pour ne pas hypothéquer sa licence et son avenir sportif.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK