Preud'homme évoque son investissement dans le projet du stade mais toujours pas son avenir

Michel Preud'homme
Michel Preud'homme - © KURT DESPLENTER - BELGA

Michel Preud’homme s’est enfin exprimé ce vendredi lors d’une interview dont la première partie a été diffusée sur le site internet du Standard sur le coup de 20h. Comme attendu, le T1 du Standard a laissé durer le suspense quant à son avenir au sein du club.

MPH a plutôt fait un bilan de cette saison et fait entre-autres savoir qu’il avait investi dans le projet immobilier du Standard.

Morceaux de l'interview choisis :

- "Pour la deuxième année de suite, on s’est qualifié pour les playoffs assez vite, ce qui était un de nos principaux objectifs de la saison. Pour nous c’était important de se stabiliser à ce niveau-là. Dès que nous avons su que nous étions qualifiés, nous avons commencé à préparer les playoffs au niveau physique. Nous voulions que nos joueurs soient plus frais pour jouer les derniers matches."

- "Je suis pratiquement certain que sans le mois de décembre catastrophique on aurait été dans les parages de Gand. Bruges pour le moment est inaccessible. Ces blessures du mois de décembre nous ont vraiment empêchés d’être très bien classés dans ce championnat."

- "Depuis que je suis revenu, l’idée a été de recréer une vraie philosophie de club. Quelque chose de très stable et qui pourra continuer pendant de longues années. Evidemment il faut obtenir des résultats tout en changeant certaines choses. Pour le moment, je crois que nous sommes sur le bon chemin. Il y a eu énormément d’évolution faite pendant ces 2 ans. Au moment où je suis arrivé, il n’y avait pas de structure, pas de discipline, pas de base physique dans le noyau sur le long terme. Il manquait énormément de choses.

- "On veut remettre le club à un niveau où tout est stable, structuré et où tout va bien pour atteindre nos objectifs du futur. On parle du Standard 2008-2009 mais j’ai vécu les années précédentes et à cette époque on recevait des montagnes de critiques. Il faut être capable de supporter cela car cela fait le bien du club. On va garder cette ligne de conduite."

- "On a analysé énormément de joueurs potentiels pour le futur. Moi personnellement, j’ai analysé tous les joueurs que la cellule scouting avait déjà repérés. J’ai passé énormément d’heures là-dessus."

- "Je crois en ce projet immobilier du Standard. Chacun a investi en fonction de ses possibilités, elles ne sont pas toutes les mêmes pour tout le monde. Mais je crois que ceux qui le font, c'est parce qu'ils veulent le bien du club. Ce n'était pas toujours possible aussi, pour les anciens joueurs de le faire, peut-être qu'ils n'avaient pas les moyens financiers pour le faire. Notre génération est un peu plus gâtée par rapport à la génération de Christian Piot ou celle d'avant de Jean Nicolay. Nous avons quand même pu gagner un peu d'argent. C'est vrai qu'on fait des investissements, mais on peut faire des investissements qui nous tiennent à cœur aussi."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK