Aleksandar Jankovic: "Je ne veux pas entendre parler des PO1"

Aleksandar Jankovic: "Je ne veux pas entendre parler des PO1"
Aleksandar Jankovic: "Je ne veux pas entendre parler des PO1" - © NICOLAS LAMBERT - BELGA

Avec 5 points de retard sur la 6ème place, et en attendant le verdict de la CBAS suite au match arrêté à Charleroi, le Standard n’est évidemment pas en position de force au moment d’accueillir la Gantoise.

Pour conserver une petite chance de participer aux Playoff-1, les Liégeois doivent pratiquement réaliser le sans-faute, c'est-à-dire enchaîner 4 victoires, et cela à commencer par ce dimanche face aux Buffalos.

Aleksandar Jankovic : "Je ne me focalise que sur ce match avant de songer au suivant. Comme on l’a dit la semaine dernière, la victoire à Beveren nous a fait le plus grand bien, notamment sur le plan mental. Il était très important de renouer avec le succès après une période de deux mois et 7 matches sans victoire. Nous restons calmes mais nous sommes aussi très motivés pour le match de ce dimanche".

L’entraîneur du Standard, Aleksandar Jankovic, ne veut d’ailleurs pas voir plus loin que la rencontre de ce dimanche face à une équipe gantoise qui l’a impressionné en Europaleague…

"Nous sommes toujours focalisés sur nos qualités. Nous savons que nous pouvons gagner contre n’importe quelle équipe du championnat. Si nous jouons à notre meilleur niveau, nous allons remporter ce match, j’en suis sûr. Cela dit, j’ai beaucoup de respect pour cette équipe gantoise qui a livré une superbe prestation, jeudi soir, face à Tottenham. Mais dimanche ce sera un tout autre match, croyez-moi. Gand possède toutefois une très belle équipe mais elle n’a plus de secret pour moi, tout comme le Standard n’a pas de secret pour Hein Van Haezebrouck. Les deux équipes se connaissent très bien. Nous avons en tout cas très bien préparé ce match et nous serons prêts pour affronter les Gantois."

Le Standard a certes renoué avec le succès mais de manière assez laborieuses au Freethiel. Ce dimanche, la rencontre aura lieu à Sclessin où les Liégeois restent sur deux prestations indignes. L’entraîneur serbe en est bien conscient…

"Absolument. C’est une question de fierté. Nous devons une revanche envers nos supporters après les deux défaites concédées à domicile face à Bruges et face à Courtrai. Deux lourdes défaites sur le même score (0-3). Je suis sûr que l’équipe va montrer un tout autre visage dimanche. Ils doivent avoir une réaction d’orgueil. Je répète que la victoire à Waasland-Beveren a fait du bien. Le joueurs sont libérés, surtout après avoir douté durant plusieurs semaines. Ils ont retrouvé de la confiance et bien travaillé ces derniers jours avant d’affronter Gand. La concentration et l’intensité seront là et nous allons tout faire pour gagner."

Cela dit, les remous en interne et le départ de Daniel Van Buyten, le Conseiller sportif du Président Bruno Venanzi, ont quelque peu perturbé les joueurs du Standard comme le confirme Aleksandar Jankovic.

"Une nouvelle comme celle-là a évidemment peser dans le vestiaire. Les joueurs en ont parlé et certains se posent des questions. C’est tout à fait normal. Mais nous devons rester focalisé sur terrain. Nous avons perdu trop de points cette saison, notamment lors des deux derniers matches à Sclessin. Comme je l’ai déjà dit, on doit beaucoup à nos supporters. Malgré le contexte, ce match face à la Gantoise est aussi une question de fierté car nous devons réagir."

Jankovic se focalise donc sur cet affrontement avec les Buffalos sans penser aux play off. C’est du moins le message qu’il veut faire passer. "Je ne pense pas du tout aux playoff- 1, même pas… une seconde. Ça ne m’intéresse pas. Ce qui m’intéresse, c’est de gagner ce dimanche contre Gand. C’est tout !... "

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK