Sans jambes, Emeline se remet en selle et rêve d'un raid en Jordanie

Un conducteur qui lui brûle la priorité, un choc d’une grande violence, Emeline perd connaissance.

"Je me réveille à l’hôpital, je ne me souviens de rien, c’est ma maman qui me dit que mes deux jambes sont perdues. Une a été arrachée lors de l’accident, l’autre, on a dû l’amputer durant l’opération. Au moment même, je me dis que j’hallucine à cause des anesthésiants, que ce n’est pas possible".

Elle avait 23 ans, adorait son métier d’aide-soignante, se passionnait pour les concours équestres, pratiquait le fitness, le jogging, entre autres !

"Je suis en vie, mais elle a basculé. Il faut me résoudre à n’avoir plus de jambes, à me retrouver dans un fauteuil roulant, à être regardée comme "une handicapée", dire adieu à mon métier, et surtout au concours complet. Très dur !".

Le médecin lui suggère les sports en fauteuil roulant, alors qu’elle rêve de se remettre en selle.

"J’ai dit "Non, je veux remonter". C’était impensable pour moi de ne plus m’occuper de mon cheval. En plus, il fait tellement partie de ma vie que cela me pousse à me surpasser dans ma revalidation".

Et donc depuis quelques mois, grâce à une selle adaptée ainsi qu’à une détermination sans faille, elle a repris les rênes de sa vie. A cheval, sans ses jambes, elle sait qu’il faut tout réapprendre, et différemment. Elle sait aussi que les risques de chute sont réels. Mais elle multiplie les séances et les cours, et progresse à belle allure.

Son rêve, participer dans moins d’un an à un raid équestre de 200 kms, en 6 jours et en équipe, dans le désert de Jordanie.

"Je sais, c’est un projet fou. Mais je veux croire qu’il est possible".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK