Khadjou Sambe, 1ère femme sénégalaise à devenir surfeuse professionnelle

Khadjou Sambe, 1ère femme sénégalaise à devenir surfeuse professionnelle
Khadjou Sambe, 1ère femme sénégalaise à devenir surfeuse professionnelle - © Tous droits réservés

Cap sur le Sénégal, ce pays d’Afrique bien connu des touristes amoureux de belles plages. Les vagues de l’océan atlantique permettent aux surfeurs de s’éclater… et aux surfeuses ! Depuis peu, une jeune fille a décidé d’en faire son métier. Elle a dû se battre pour imposer son choix et devenir par la même occasion un modèle pour les autres.

Elle a du style. La volonté et la rage de réussir chevillée à la planche. Khadjou Sambe est la 1ère femme sénégalaise à devenir surfeuse professionnelle.

Depuis son village de pêcheurs, Khadjou regardait les hommes s’entraîner. Elle, elle n’avait droit qu’au kayak… Alors elle s’est battue, contre les préjugés, contre sa famille. Pendant 2 ans et demi, ses parents lui ont interdit d’aller dans l’eau. Elle a persévéré.

La chance de Khadjou c’est d’avoir croisé la vague de Rhonda Harper, une Américaine qui a créé une école de surf pour les femmes de couleur. Elle l’a invitée en Californie, Khadjou n’avait pas un sou en poche quand elle est arrivée, ne parlait pas anglais, avait un style plutôt libre, sauvage.

A cause du Covid-19, les plages de Dakar ont un temps été fermées. Mais çà non plus, ça n’entame pas le moral de Khadjou.

L’objectif de la jeune surfeuse, ce sont les jeux olympiques… reportés avec la pandémie. C’est partager avec la nouvelle génération cette passion de la vague et de la liberté.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK