Veljkovic libéré sous conditions grâce à son nouveau statut de repenti

Coup de théâtre dans l'affaire du footgate. La figure centrale de l'enquête, l'agent de joueurs Dejan Veljkovic, a décidé de collaborer avec la justice contre une remise de peine. Le Serbe est ainsi devenu le premier repenti de l'histoire de la justice belge. Grâce à ce nouveau statut, Veljkovic a pu être libéré sous conditions strictes vers midi.

La nature des révélations et l'entité de la peine de prison auraient déjà été négociées, comme le prévoit la toute nouvelle loi sur ce système.  "Veljkovic va dévoiler intégralement aux enquêteurs ses activités en tant qu'agent de joueurs", a déclaré son avocat Kris Luyckx mardi matin à la sortie de la chambre du conseil où le Serbe devait comparaître. "Il a travaillé dans un secteur où l'illégalité est la norme et ne pouvait pas revenir en arrière. Il n'est pas le seul responsable", a-t-il ajouté.

La législation toute récente sur les "repentis" permet à des personnes inquiétées de livrer des informations importantes sur les auteurs ou complices d'un crime en échange d'un adoucissement de leur peine.  "La loi sur les repentis en vigueur depuis septembre est utilisée aujourd'hui pour la première fois. Un instrument pour obtenir des informations cruciales dans le cadre de recherches difficiles", a commenté le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) sur Twitter.

C'est une chance de purifier le football professionnel en Belgique.

Le parquet fédéral a confirmé mardi l'existence d'un accord. "Monsieur Veljkovic s'engage à faire des déclarations sincères et complètes sur son implication dans le dossier et sur le rôle des tiers. Il a également été convenu qu'une peine moins sévère serait établie. Ce mémorandum doit être approuvé par la chambre du conseil, après quoi le tribunal correctionnel doit se conformer à la peine qui a été convenue en cas de condamnation", détaille son porte-parole Eric Van Der Sypt.

L'agent ne sera donc pas automatiquement acquitté, souligne le parquet fédéral. "Si cela aboutit à une condamnation, il y aura bien une peine. De plus, s'il s'avère que ses déclarations ne sont ni sincères ni complètes, le mémorandum sera retiré et il fera l'objet de poursuites en tant que suspect ordinaire."

Les avocats de l'agent de joueurs organisent une conférence de presse à 16h00 à Anvers pour fournir plus d'informations au sujet de cet accord.

Veljkovic est inculpé de participation à une organisation criminelle, blanchiment et corruption privée. "Nous avons demandé à ce que Veljkovic puisse quitter la prison aujourd'hui, avec de sévères conditions de remise en liberté comme l'interdiction de quitter le pays et d'être en contact avec d'autres personnes impliquées, et l'obligation de rester à disposition des enquêteurs", avait fait savoir Luyckx mardi matin. Une requête accueillie rapidement par le parquet. L'autre avocat du joueur Bart Verbelen s'est lui aussi exprimé au micro de Sporza. "Il ne veut pas être le bouc émissaire de cette affaire. Il a manifesté rapidement son intention de collaborer. Outre son intérêt personnel, il y a l'intérêt du football. C'est une chance de purifier le football professionnel en Belgique."

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK