Mario, supporter de Malines : "On craint le pire"

Ce vendredi dans Complètement Foot, David Houdret, Pascal Scimè et Joachim Mununga ont donné la parole aux supporters malinois, principales victimes de cette vaste affaire de fraude financière et sportive. Mario, membre des Wallinois, groupe de sympathisants francophones du KV nous a confiés ses premiers sentiments.

"En tant que supporter des rouges et jaunes, j'ai le cœur qui saigne, note-t-il d'entrée. Cela fait mal et c’est assez difficile à vivre pour le moment. On vit ces révélations au compte-gouttes et ce qui démarrait comme une affaire d’agent a découlé sur une autre affaire dont on ne soupçonnait même pas l’existence. [..] Pour nous, ces perquisitions et inculpations, c’était vraiment une surprise surtout quand on sait que fin de saison dernière, c’était plutôt vers d’autres clubs que Malines dirigeait ses flèches. Nous en tant que supporters, on était braqués sur le sportif et on était derrière le club pour essayer de le pousser à revenir rapidement en première division. Tous les indicateurs étaient plutôt positifs les dernières semaines. Ici c’est un coup de tonnerre pour nous parce qu’en tant que club de supporters officiels, nous sommes conviés à une réunion chaque année par les membres du comité de direction. Lors de cette réunion, il y avait énormément d’ambitions qui avaient été émises par ces personnes qui sont en fait les nouveaux dirigeants de Malines. Pour nous c’était une vraie prise de connaissance, de contact avec eux. On les a écoutés attentivement, on a posé beaucoup de questions parce que c’est clair que ce qui s’était passé l’année passée n’était pas du tout prévu dans le schéma d’évolution de notre club. Je vais dire qu’on était plutôt rassurés par tout ce qu’on a entendu dans cette réunion. Nous étions même confiants, surtout quand on a vu les investissements qu’ils ont fait les dernières années. Là maintenant c’est énormément de doutes et d’incertitudes. On craint le pire. [..] Vu la situation actuelle et les incertitudes qui planent à gauche à droite, je pense que cela fait sens de suspendre le championnat ce week-end. Je pense que de toute façon notre match à Tubize était menacé. On attend de notre côté d’avoir la lumière sur l’ensemble des faits. Actuellement il y a quatre personnes qui sont concernées, je lisais tout à l’heure une réaction du président Timmermans qui assurait que l’avenir du club était assuré, mais c’est clair que si on va vers une radiation, c’est une petite catastrophe pour les 10.000 supporters qui sont chaque semaine au stade. C’est vraiment inimaginable avec tous les investissements que le club faisait, d’en arriver à cette situation-là. […] Joachim Mununga a fait partie de cette belle période où le KV Malines revivait après la période 2002-2003 qui étaient des années noires pour le club. (NDLR : le club, déclaré en faillite, a failli disparaitre) Ce qui est compliqué à vivre pour nous, c’est qu’à l’époque, ce sont finalement les supporters qui ont sauvé le club en mettant leur propre argent et on s’était dit que cela ne se passerait jamais plus. Et nous voilà maintenant aux portes de l’enfer. "

Joachim Mununga de réagir à son tour : "Je n’ai aucun doute sur le fait que les supporters vont suivre le club jusqu’au bout. Quand on entend encore ce témoignage poignant, cela démontre toute la ferveur de ces supporters. Moi aussi j’ai énormément de souvenirs de ces supporters qui nous ont soutenu dans les bons et les moins bons moments. J’espère pour ces supporters et pour tout le club qu’il y aura une issue positive à tout cela mais je ne peux pas m’empêcher de dire qu’il y a un moment où le respect doit aller dans les deux sens. Si les supporters sont là du début jusqu’à la fin, les dirigeants doivent avoir du respect pour les supporters aussi et ce n’est pas seulement un jeu d’argent. Le Kv Malines, c’est un club avec une histoire, qui ne peut pas disparaitre de la circulation comme cela. Ce n’est pas seulement les supporters malinois mais aussi le football belge dans son ensemble qui pâtirait d’une radiation. Cela serait bien que les dirigeants s’en rappellent avant de poser certains actes. Aujourd’hui, à la place du supporter malinois, je me sentirais lésé"."

Le mot de la fin revient à Mario, le fan du Kavé : "Depuis cette année 2002-2003, dans tous les organes de Malines, il y avait la présence de représentants de clubs de supporters, ça veut dire qu’on avait notre mot à dire et que c’est d’autant plus étonnant que cela se passe chez nous parce qu’il y avait cette présence, et je crois qu’on est le seul club en Belgique qui offre à ses supporters la possibilité de s’exprimer pleinement dans tous les organes du club."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK