Le syndicat des joueurs ACV-Sporta n'approuve pas les menottes en soutien à Mogi Bayat

Le syndicat des joueurs ACV-Sporta n'approuve pas les menottes en soutien à Mogi Bayat
Le syndicat des joueurs ACV-Sporta n'approuve pas les menottes en soutien à Mogi Bayat - © DAVID PINTENS - BELGA

Le syndicat des joueurs de football ACV-Sporta n'a guère apprécié les manifestations de soutien envers leur manager détenu dans le cadre du Footballgate Mogi Bayat, des joueurs qui ont mimé des mains menottées, le week-end passé. Ce qui fut le cas d'Adrien Trebel (Anderlecht) à Waasland-Beveren (1-2), de Sébastien Dewaest (KRC Genk) contre le Club Bruges (1-1), de Dylan De Belder (Cercle de Bruges) contre Mouscron (2-1), ou encore de Clément Tainmont (Malines), à Westerlo (0-3).

"De tels gestes sont incompatibles avec le fair play et les valeurs qui sont les nôtres", a en effet fustigé mardi le responsable national de l'organisation Dirk De Vos.

"C'était déplacé compte tenu de la nature des charges qui pèsent sur la personne à laquelle était destiné cet hommage, et gênant vis-à-vis d'autres joueurs".

"Les personnes visées vont sûrement invoquer le droit universel à la liberté d'expression. Ce qui est sans doute imparable. Mais ces joueurs peuvent néanmoins se voir sanctionnés en application du règlement fédéral. Ils auraient même bien sûr déjà dû l'être. Imaginez qu'en Premier League anglaise le milieu de terrain de Leicester City Demerai Gray, a reçu la carte jaune pour un hommage rendu à son président tragiquement décédé. Et comparez. Ici c'est un autre monde. Il faudra voir aussi quelle sera la réaction des arbitres, si on assiste aux mêmes gestes de soutien ce week-end".

La Pro League avait déjà pris ses distances avec les joueurs concernés, et appelé chacun des acteurs -joueurs y compris- à adopter un comportement "digne et serein".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK