Le Président de Waasland-Beveren aurait avoué une tentative de corruption de Veljkovic

Dirk Hucky, président de Waasland-Beveren
Dirk Hucky, président de Waasland-Beveren - © JAMES ARTHUR GEKIERE - BELGA

Inculpé pour corruption et organisation criminelle dans le cadre de la vaste affaire de fraude qui secoue depuis plus d'une semaine le football belge, le président de Waasland-Beveren Dirk Huyck aurait, selon la DH, avoué aux enquêteurs la tentative de corruption de la part de Dejan Veljkovic qui lui aurait proposé 200.000 euros pour perdre la rencontre du 11 mars dernier face à Malines. Une proposition que Huyck aurait toutefois refusée.

"Veljkovic m’offrait 200.000 euros pour le match contre le KV. Mais j’ai refusé ne voulant rien avoir à faire avec cela" aurait expliqué Dirk Huyck lors de son interrogatoire.

En pleine lutte pour le maintien, les dirigeants malinois auraient décidé de "mandater" Veljkovic, 'agent maison' du Kavé, pour approcher certains acteurs de Waasland-Beveren afin de truquer le match. En plus du président waeslandien, l'agent serbe a également approché Olivier Myny, seul joueur actuellement inculpé dans cette affaire.

La DH rapporte encore que cette manœuvre a été réalisée en réponse aux rumeurs qui circulaient autour d'un éventuel arrangement, orchestré par Mogi Bayat, inculpé lui aussi dans ce Footgate, entre Eupen et Mouscron pour favoriser les Pandas.

La suite de l'enquête et des interrogatoires donneront sans doute plus de clarté à cette triste affaire.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK