Le manager de La Gantoise Michel Louwagie entendu par la police

Le manager de La Gantoise Michel Louwagie entendu par la police
Le manager de La Gantoise Michel Louwagie entendu par la police - © JAMES ARTHUR GEKIERE - BELGA

Le manager de La Gantoise, Michel Louwagie, a été entendu mercredi à Hasselt par la police judiciaire fédérale. Cette audition se tenait dans le cadre de l'enquête sur les transferts frauduleux dans le football belge. On ignore si M. Louwagie devait être entendu comme témoin ou suspect potentiel. D'autres responsables de clubs et de l'Union belge ont été interrogés dans ce dossier.

"Le club KAA Gent (La Gantoise) est convaincu et confirme qu'il n'y a absolument aucun indice et qu'il ne pourrait y en avoir d'une éventuelle implication malhonnête du club dans le dossier Mains propres", a fait savoir le club gantois mercredi matin. "Nous tenons à en informer et à rassurer nos supporteurs et actionnaires. AA Gent pense qu'un travail exceptionnel et méticuleux est effectué au travers de l'enquête judiciaire à Hasselt, ce qui ne peut faire que le plus grand bien à notre football professionnel. C'est la raison pour laquelle le club a collaboré dès le début. des représentants (managers et administrateurs) de plusieurs clubs de première division ont déjà été entendus et l'audition de notre manager général, qui n'a de toute façon duré qu'une heure à peine, constitue une étape logique."

L'opération "Mains propres" a débuté il y a tout juste un an. Vingt-trois personnes ont entre-temps été inculpées. Le volet matchs truqués a été bouclé depuis longtemps. L'enquête se penche aussi sur des cas de fraude financière, au travers de deux dossiers: l'un concerne l'agent Dejan Veljkovic et l'autre tourne autour de l'agent de joueurs Mogi Bayat. Le volet Veljkovic touche à sa fin alors que le dossier Bayat pourrait encore demander sept à huit mois de travail, avait précisé le parquet fédéral la semaine dernière.

Dans cette enquête sur des transferts suspects, les inspecteurs ont déjà convoqué de nombreux responsables de clubs et de l'Union belge (URBSFA). Les anciens présidents et CEO de l'Union belge, François De Keersmaecker et Steven Martens, ont ainsi été entendus, tout comme l'ancien entraîneur national et du FC Bruges, Georges Leekens. Il y a deux semaines, c'était au tour du président du FC Bruges, Bart Verhaeghe, et du manager général, Vincent Mannaert. Des personnalités d'autres clubs ayant eu affaire avec MM. Veljkovic ou Bayat devront très probablement aussi se justifier.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK