L'avocat de Leko trouve "étrange" le statut de repenti accordé à Veljkovic

L'avocat Walter Van Steenbrugge, qui défend les intérêts de l'entraîneur du Club Bruges Ivan Leko, se pose des questions sur le fait que le parquet fédéral ait accordé le statut de repenti à l'agent de joueurs Dejan Veljkovic dans le dossier de corruption qui éclabousse le football belge. "J'y vois une évolution : le parquet fédéral met le tribunal hors-jeu. L'accusation prononce elle-même la condamnation, qui sera ensuite simplement validée par le juge. Je pense que c'est mauvais pour la société et dangereux pour l'état de droit."

Me Van Steenbrugge indique y déceler la faiblesse de l'enquête. "Celle-ci a débuté en 2017. Un juge d'instruction est nommé depuis janvier 2018 et 57 perquisitions ont eu lieu le 10 octobre. Et un arrangement a déjà été conclu. C'est que cette grande enquête n'a encore donné que très peu de résultats. Un repenti devrait normalement n'être désigné que lorsque l'enquête est quasi à son terme. Je trouve encore plus étrange le fait qu'un mémorandum ait déjà été rédigé indiquant que M. Veljkovic sera condamné à une peine de prison avec sursis, à une amende et à une confiscation de tous les avantages patrimoniaux qu'il a eus en net. Que se passera-t-il s'il s'avère que le butin est beaucoup plus important qu'attendu ? Les autres prévenus devront-ils alors se solidariser pour une confiscation beaucoup plus lourde ?", s'interroge-t-il.

L'avocat se pose également des questions sur la publicité du statut de Veljkovic. "Cela me semble très étrange, estime Me Van Steenbrugge, qui doute également de la crédibilité des regrets exprimés par l'agent de joueurs. J'y vois un mince élément pour faire avancer l'enquête sur base de ses déclarations."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK