L'affaire de fraudes qui secoue le football belge peut-elle atteindre les hautes sphères ?

Depuis ce mercredi matin, une gigantesque affaire de fraudes financières et de blanchiment d'argent, dans laquelle sont évoqués des soupçons de matches truqués, secoue le football belge. Les interpellations du très influent Mogi Bayat et du coach brugeois Ivan Leko, tous deux entendus par la justice, pourraient avoir des répercussions au sommet du football belge. Les liens entre ces deux hommes et les dirigeants de l’Union belge ne sont plus à démontrer.

Leko est l’entraineur du Club Bruges dont le Président, Bart Verhaeghe, n’est autre que l’homme le plus influent du football belge. C’est lui qui a choisi, en tant que vice-président de l’URBSFA, Roberto Martinez… avec son bras droit Mehdi Bayat, le frère de Mogi. Ce dernier a d’ailleurs joué un rôle essentiel dans l’arrivée du coach catalan à la tête des Diables Rouges. Plus récemment, il est également intervenu dans la nomination de Jacky Mathijssen à la tête des U19.

Rappelons également que les personnes interrogées ce matin ne sont pas n’importe qui au niveau de la Pro League. On parle tout de même de l’agent le plus influent de Belgique (Mogi Bayat qui a notamment 'placé' Hein Vanhaezebrouck à Anderlecht et Michel Preud'homme au Standard), du coach du champion en titre (Ivan Leko), de l’ancien responsable sportif du club le plus prestigieux (Herman Van Holsbeeck) et des deux meilleurs arbitres du pays (Sebastien Delferiere et Bart Vertenten).

C’est donc toutes les hautes sphères du football belge qui tremblent.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK