Footgate: Waasland-Beveren envisage d'intenter une action en justice en dommages et intérêts

Waasland-Beveren envisage d'intenter une action en justice pour obtenir des compensations aux dommages opérationnels, financiers et d'image subis. Le club waeslandien a annoncé cette décision après l'annonce du parquet de l'Union belge de football de demander la relégation de Waasland-Beveren pour un éventuel match truqué la saison dernière.

L'enquête disciplinaire de la commission d'enquête a porté sur les matches du FC Malines/Waasland-Beveren et Eupen/Mouscron lors de la dernière journée de la saison dernière en Jupiler Pro League. Eupen et Mouscron ne seront pas poursuivis, mais Malines et Waasland-Beveren le sont.

Les Waeslandiens auraient négligé l'obligation de notification et risquent à présent d'être relégués à 1B avec en plus un handicap de six points.

"Waasland-Beveren est complètement abasourdi par les conclusions du procureur fédéral dans l'affaire des matchs truqués. Le club et son conseil d'administration ont toujours agi correctement et à aucun moment le club n'a coopéré activement ou passivement de quelque manière que ce soit pour fausser la compétition. Il n'existe aucune preuve du contraire, et tout le monde au club est choqué par le fait qu'une sanction a été exigée", dit Waasland-Beveren dans un communiqué de presse.

Non seulement Waasland-Beveren, mais aussi le président Dirk Huyck, le vice-président Jozef Van Remoortel, le directeur financier Olivier Swolfs et Walter Clippeleyr, membre du conseil d'administration, doivent expliquer leur implication devant la commission des Litiges d'appel. "Le club reste à cent pour cent derrière ses administrateurs et continue de croire fermement en la décision correcte de la commission indépendante des litiges. Justice sera faite, car ce club n'est pas coupable d'avoir faussé la compétition", ajoute le communiqué. Waasland-Beveren examine actuellement quelles mesures peuvent être prises pour réparer les dommages subis.

"Les dommages à l'image, les dommages opérationnels et les dommages financiers que le club subit actuellement en raison d'un procès médiatisé, dans lequel le club est innocent, sont incalculables. Nous sommes entraînés dans une histoire dont nous sommes victimes. Le club envisagera donc de prendre d'autres mesures."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK