Footgate: détention préventive prolongée pour neuf suspects, dont Bayat et Veljkovic

Dans un communiqué de presse, la Chambre du Conseil de Tongres a décidé de prolonger la détention préventive pour un mois des agents de joueurs Mogi Bayat et Dejan Veljkovic, de l'arbitre Bart Vertenten, d'Olivier Sommers (actionnaire du FC Malines) et de l'avocat Laurent Denis. Cinq autres suspects, parmi lesquels deux dirigeants du FC Malines, la compagne de Dejan Veljkovic, et les agents Dejan Siljanovski et Karim Mejjati, sont relâchés mais placés sous bracelet électronique.

L'avocat de Mogi Bayat, Jean-Pierre Mayence, a d'ores et déjà déclaré qu'il ferait appel.

Pour rappel, le nombre d'inculpés s'élèvent à 20, mais 11 d'entre eux ont été laissés en liberté. 

Certains inculpés sont soupçonnés de blanchiment d'argent. Il est question de commissions cachées au fisc. Mogi Bayat en fait partie. Il est reproché à d'autres des faits de corruption, soit des matchs truqués. C'est le cas, par exemple, de l'arbitre Bart Vertenten. Pour Dejan Veljkovic, les deux chefs d'inculpation sont retenus.

Des inculpés soupçonnés de fuite ou de destruction de preuves

De manière générale, la Chambre pouvait exiger un prolongement de la détention préventive pour différentes raisons :

  • Si l'inculpé présente un danger pour la sécurité publique;
  • Si il risque de s'enfuir ou de détruire des preuves;
  • pour éviter des contacts avec d'autres inculpés.

Notons qu'on a appris ce mardi matin l'existence d'un vingtième inculpé dans cette affaire: Thomas Troch, un agent de joueurs. Il a été laissé en liberté. 

FootGate : quel est le système démantelé ?

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK