"Conserver 5 tickets européens, un énorme soulagement pour le foot belge"

L'UEFA a donc décidé de ne pas accepter le FC Malines en Europa League la saison qui vient. Le Standard est donc versé en C3 directement et La Gantoise sera la 5e formation belge en Coupe d’Europe.

"C’est un énorme soulagement pour le football belge et pour les clubs professionnels parce que nous conservons in extremis les cinq tickets européens. Notre coefficient pourra donc s’exprimer sportivement à plein et vous savez combien c’est important dans la distribution des places européennes et dans la valeur de notre compétition. C’est un soulagement que nous devons à une parfaite concertation entre la Pro League et la Fédération. Chacun est intervenu à son niveau et je tiens à remercier tout le monde pour la parfaite collaboration", a réagi Pierre François à notre micro.

Le timing devenait serré, la décision est presque inespérée. "On s’attendait au départ à une décision définitive avant le 30 juin. Elle n’est pas venue. Il y a eu une première décision, mais elle ne donnait pas la solution sur la culpabilité ou non du club de Malines. C’est vrai qu’à ce moment, les doutes se sont multipliés. Dans le même temps, les actions menées auprès des instances européennes afin de tenter d’attendre le plus longtemps possible se sont faites et ont porté leurs fruits en définitive. A une semaine du match du deuxième tour qualificatif, l’UEFA a accepté la nouvelle liste de clubs belges que nous avons transmis jeudi, dans les minutes qui ont suivi la décision de la CBAS. Il faut souligner aussi que les hésitations concernant le début de la Pro League sont également derrière nous. Il faut rester raisonnable, tout n’est pas terminé car il y a au départ de cette affaire un dossier pénal qui est loin d’être clôturé", a ajouté le directeur général de la Pro League.

Avant de se tourner vers l’avenir : "J’espère pour ma part que les dirigeants de club vont dire 'stop' et dire aux avocats respectifs qu’on se concentre maintenant sur le terrain. Essayons d’aller de l’avant. Au niveau de la Pro League et de la Fédération, nous aurons à évaluer comment les procédures se sont déroulées et si le règlement était adapté ou non. S’il ne convient pas, et bien comment le rendre plus compatible avec l’équité sportive ? Voilà les défis qui restent à remplir et je ne suis pas le seul à le vouloir."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK