Accord pour 5 ans de prison et 80.000 euros d'amende avec sursis pour le repenti Veljkovic

En cas de condamnation par le tribunal, l'agent de joueurs Dejan Veljkovic écopera de cinq ans de prison avec sursis et d'une amende de 80.000 euros, elle aussi avec sursis, en échange de sa coopération avec la justice, ont indique mardi ses avocats lors d'une conférence de presse à Anvers. Ils y ont expliqué les conséquences pour leur client de son statut de "repenti", qui est utilisé pour la première fois en Belgique.

L'agent de joueurs est l'un des principaux suspects du Footballgate, l'affaire de fraude et de matchs truqués qui secoue le football belge. Il a été libéré, cet après-midi, par la justice et va tout déballer aux enquêteurs.

Dans l'accord conclu avec le parquet fédéral, M. Veljkovic s'est engagé à faire des déclarations sincères et complètes sur son implication dans le dossier de suspicion de fraude dans le milieu du football et sur le rôle de tiers. Ce n'est que dans ce cas qu'il pourra bénéficier de cette peine de cinq ans de prison avec sursis. Il se verra en outre confisquer tous les avantages patrimoniaux qu'il a eus en net, a précisé son conseil.

"Monsieur Veljkovic devrait faire des dépositions sur d'une part, toutes ses activités comme agent dans le monde du football en belgique mais également à l'étranger" a explique l'avocat de Dejan Veljkovic, Bart Verbelen. "Sur sa façon de travailler, sa façon de travailler pour les clubs, les joueurs et d'autres agents, ou des directeurs et toutes les personnes impliquées dans des transferts, de paiements de joueur de foot.
De plus, il va faire des déclarations sur tous les accords financiers qui ont été faits, sur les courants d'argent qui suivent ces accords financiers. Il va parler des contrats officiels et officieux avec et entre les différents clubs.
"

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK