Wout van Aert très motivé au départ des Strade Bianche : "Une des plus belles courses du calendrier"

Trois podiums en trois participations : depuis le 3 mars 2018, on assiste à une véritable histoire d'amour entre Wout van Aert et les Strade Bianche ! Actif à l'époque sous les couleurs de la petite équipe belge Vérandas Willems - Crelan, WVA était allé au bout de l'effort pour monter sur la troisième marche du podium de la course italienne malgré des crampes qui l'avaient obligé à mettre pied à terre dans la terrible ascension finale qui mène à la Piazza del Campo de Sienne.

Après une nouvelle troisième place en 2019 pour sa deuxième course avec l'équipe néerlandaise Jumbo-Visma, Wout van Aert avait remporté l'édition estivale des Strade Bianche en 2020, le 1er août dernier.


►►► Les Mondiaux, le chrono des JO, Roubaix... Wout van Aert peut tout gagner en 2021


C'est donc dans la peau du tenant du titre - et du grand favori - qu'il se présentera pour la quatrième fois samedi au départ des Routes Blanches.

"J’ai couru trois fois cette course et je suis monté trois fois sur le podium, je pense donc que c’est une course qui me convient bien !, précisait il y a quelques jours Wout van Aert, contacté par la RTBF. Avec le confinement l’année passée, j’ai gagné les Strade Bianche avec uniquement de l’entraînement, et pas de courses dans les jambes (il va débuter sa saison ici, après plusieurs stages en altitude aux Canaries, ndlr). Je suis donc confiant pour essayer d'en faire de même cette année. C'est une belle course pour commencer sa saison."

"La première fois, j'étais motivé... mais pas préparé !"

Après cette victoire en Toscane en 2020, Wout van Aert a pris une nouvelle dimension, et est passé du statut de très bon coureur à celui d'un des meilleurs coureurs du peloton. Dans la foulée, il a remporté Milan-Sanremo, deux étapes du Tour de France et terminé à la deuxième place des Mondiaux (course en ligne et contre-la-montre) et du Tour des Flandres.

"C’est le mix parfait entre le parcours d’une Classique et la petite montagne. C’est très dur, et avec les secteurs gravel, c’est une bonne combinaison entre technique et force. Les côtes sont toujours dures et pas trop longues. La première fois que j’ai fait cette course, j’étais motivé, mais je n’étais pas du tout préparé. J’ai fait une troisième place directement, c'est donc devenu une des plus belles courses pour moi. C’était une grande émotion et ma première grande performance en World Tour."

Pour doubler la mise, Wout van Aert croisera sur sa route quelques solides gaillards : Julian Alaphilippe, Mathieu van der Poel, Tadej Pogacar, Egan Bernal, Jakob Fuglsang, Greg Van Avermaet... Les ténors seront présents en nombre, et on se réjouit de vivre ça en direct, samedi, en direct sur La Une et Auvio dès 13h50 !

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK