Wout van Aert se sent prêt pour le Tour des Flandres

Wout van Aert
Wout van Aert - © DIRK WAEM - BELGA

Wout van Aert (Jumbo-Visma) se sent prêt à assumer son statut de favori dimanche au Tour des Flandres, qui sera sa dernière course de la saison sur route.

"J'avais de bonnes jambes à Gand-Wevelgem et j'epsère que ce sera encore le cas dimanche. Je suis très motivé", a déclaré jeudi dans une visioconférence avec différents médias en vue du Tour des Flandres.

Le vice-champion du monde cite Mathieu van der Poel et Julian Alaphilippe comme ses principaux rivaux dimanche. Le champion du monde français découvrira le Ronde. "Mais il peut tout à fait gagner", dit Wout van Aert. "Il est dans la meilleure équipe pour y arriver et il se débrouille sur tous les terrains, comme il l'a déjà souvent montré. Il sera bien préparé et sera entouré de coureurs expérimentés. Je pense que les QuickStep voudront faire exploser la course assez tôt", ajoute WVA, qui cite aussi Stefan Küng et Mads Pedersen comme outsiders.

>>> LIRE AUSSI: Wout van Aert veut laisser derrière lui l'incident avec Van der Poel

Wout van Aert estime que le Tour des Flandres est plus exigeant que Gand-Wevelgem. "A Gand-Wevelgem, après le Mont Kemmel, il reste 30 km jusqu'à Wevelgem. Au Ronde, dans les 30 derniers kilomètres, il reste encore le Kruisberg, le Hotond, le Vieuw Kwaremont et le Paterberg. Cela se fera sentir dans les jambes. Je pense que nous aurons un petit groupe dans la finale, et c'est un autre type de course". Une course qui sera privée de spectateurs le long des routes, coronavirus oblige. "Ce sera bizarre sans public", avance le vainqueur de Milan-Sanremo. "Lors de ma première participation, j'avais été impressionné par le monde sur le Vieux Kwaremont. Maintenant il n'y aura personne. Il y avait aussi du monde sur le Mont Kemmel mais j'étais tellement concentré sur ma course que ça n'avait pas fait une grande différence".

Après le Tour des Flandres, van Aert mettra un terme à sa saison. "Mes vacances tombent une semaine plus tôt que prévu à cause de l'annulation de Paris-Roubaix. Sarah et moi aimerions bien partir car si on reste à la maison, on pense à plein de choses et on n'est pas vraiment en vacances. Ce sera notre dernier trip sans bébé, nous voulons en profiter".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK