Wellens : "Liège-Bastogne-Liège est une véritable course par élimination"

Tim Wellens est le chef de file de Lotto Soudal à Liège-Bastogne-Liège. Après ses modestes prestations à l'Amstel Gold Race (42e) et à la Flèche Wallone (18e), le Limbourgeois espère décrocher un bon résultat dimanche.

Wellens a terminé quatrième de la Flèche Brabançonne, mais il espérait plus dans les autres classiques pentues. "Liège-Bastogne-Liège est ma quatrième course en deux semaines. Même si je me sens bien, le meilleur résultat tant espéré n'arrive pas. A en juger par ma condition, je n'ai certainement pas de raison d'être désespéré. Je suis très motivé pour aller à fond de l'avant dimanche, dans une épreuve qui s'adapte à mes qualités. Ces dernières années, je n'ai pas participé à la finale, mais j'ai l'ambition de le faire cette fois-ci. Lorsque vous participez à la finale à Liège, vous décrochez automatiquement un bon résultat".

"Je vois deux passages clés: l'approche vers La Redoute et celle vers La Roche-aux-Faucons. Les deux fois, nous roulons en ligne à un rythme rapide vers le pied des côtes sur des routes étroites. Sur la Roche-aux-Faucouns, la course sera certainement durcie. Si vous n'êtes pas devant, vous pouvez être sûr de devoir jouer des coudes dans la montée. Il est important d'avoir là encore de bonnes jambes pour aller de l'avant et avoir des coéquipiers à vos côtés capables de vous amenez au pied de la difficulté. Liège-Bastogne-Liège est une véritable course par élimination. Nous avons reconnu le parcours, qui a été modifié en raison de travaux routiers à Stavelot. Wanne, Stockeu et la Haute-Levée ont été remplacées par trois autres montées. Cette partie est assez ardue, mais elle n'affectera probablement pas la difficulté de l'épreuve".

"Liège-Bastogne-Liège est un monument, c'est un peu plus grand que les autres courses", reprend Wellens. "C'est la quatrième ardennaise, c'est la dernière chance". Lotto-Soudal n'a pas vraiment brillé durant ce printemps mais visiblement pas question de se mettre trop de pression. "Je pensais qu'elle allait arriver. Mais j'ai remarqué que les directeurs sportifs ont parlé avec le coach mental et ils ont décidé de ne pas mettre de pression. Les Flamandes n'ont pas été très bonnes pour nous, mais ici c'est une nouvelle équipe, ce sont des nouveaux coureurs donc il n'y a pas vraiment quelque chose à rattraper."

La sélection Lotto Soudal: Sean De Bie, Bart De Clercq, Thomas De Gendt, Tomasz Marczynski (Pol), Rémy Mertz, Tosh Van der Sande, Jelle Vanendert et Tim Wellens.

Belga

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir