van der Poel: "J'avais de très bonnes jambes, j'étais confiant pour le sprint"

Le Néerlandais Mathieu van der Poel (Corendon-Circus) a ajouté la Flèche Brabançonne à son palmarès en s'imposant dans un sprint à quatre devant le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick-Step), Tim Wellens (Lotto Soudal) et l'Australien Michael Matthews (Sunweb), mercredi à Overijse.

"J'avais de très bonnes jambes, j'étais confiant pour le sprint", a déclaré Mathieu van der Poel avant de monter sur le podium. J'avais dit avant la saison des classiques que cette course était celle qui me convenait le mieux, je suis très heureux de cette victoire. Je suis aussi très fier. Je me suis imposé devant trois grands noms, c'est comme un rêve qui se réalise", a ajouté le coureur néerlandais de 24 ans, qui s'est adjugé la Flèche brabançonne 34 ans après son père Adrie van der Poel, vainqueur en 1985.

Adrie van der Poel avait aussi remporté l'Amstel Gold Race en 1990. Son fils sera au départ de la classique néerlandaise dimanche à Maastricht, et certains en font le favori de l'Amstel. "Ce n'est pas parce qu'on a gagné la Flèche brabançonne qu'on va remporter l'Amstel", dit Mathieu van der Poel. "C'est une autre course, mais la condition est bonne et je suis impatient de la disputer", dit le champion du monde de cyclocross.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK