Van der Poel amer mais lucide après sa 2e place au Tour des Flandres

Mathieu van der Poel est passé tout près du doublé dimanche au Tour des Flandres. Dans la même position que l’an dernier lors du sprint épique avec van Aert, le Néerlandais avait sur le papier déjà la victoire en poche. Mais entre les pronostics d’avant-course et la réalité du terrain, il y a parfois un fossé. Plus résistant, Kasper Asgreen l’a débordé dans les derniers mètres pour s’imposer et le reléguer à la deuxième place.

"Je suis déçu. C’était une belle chance de gagner pour la deuxième fois", a répondu van der Poel au micro de Jérôme Helguers après la course. Eprouvé, le Néerlandais a tout de suite reconnu la supériorité de son adversaire. "J’ai fait une très belle course. J’ai attaqué quand je voulais. J’étais un des plus forts mais il y en avait un qui était encore plus fort. A chaque fois que j’attaquais, je sentais que Asgreen était facile dans ma roue. Il a continué à rouler avec moi jusqu’au dernier kilomètre, on ne fait pas ça si on n’a pas les jambes pour faire un sprint."

De l’amertume mais pas de regrets donc pour van der Poel. "J’ai choisi mon moment pour lancer mon sprint mais je n’avais plus les jambes. Je pense juste qu’il était plus fort. Dans une journée super, je dois toujours gagner ce sprint. Aujourd’hui, j’étais très bien mais pas super."

►►► À lire aussi : Wout Van Aert, 6e du Tour des Flandres : "Je n'avais pas les jambes aujourd'hui"

►►► À lire aussi : Alaphilippe, coéquipier fier : "Je ne suis pas surpris qu'Asgreen soit parvenu à battre van der Poel"

►►► À lire aussi :  Asgreen aux anges : "Tellement heureux de terminer cette campagne de classiques de cette façon"

1 images
Kasper Asgreen et Mathieu van der Poel © RTBF
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK