Saugrain : "Gilbert physiquement le plus fort, il a aussi couru le plus juste"

Philippe Gilbert (Deceuninck - Quick-Step) a remporté la 117e édition de Paris-Roubaix (WorldTour), dimanche. Au terme des 257 km de course entre Compiègne et le Vélodrome de Roubaix, Gilbert a battu dans un sprint à deux l'Allemand Nils Politt (Katusha-Alpecin). Nous avons posé quatre questions à Cyril Saugrain, notre consultant cyclisme.

Le meilleur a-t-il gagné ? "Oui, clairement. Il était physiquement le plus fort, c’est aussi celui qui a couru le plus juste."

La saison de Gilbert est déjà réussie. Que peut-on encore attendre de lui ? "Il peut aller sur l’Amstel plein de sérénité. Il va en plus retrouver un Julian Alaphilippe donc leur équipe va avoir deux cartes à jouer, avec deux profils qui peuvent se compléter. On peut aussi lui souhaiter une belle victoire sur une étape du Tour de France."

Il lui reste un rêve : Milan-Sanremo. Il aura 37 ans au mois de juillet... Est-ce encore jouable pour lui ? "C’est réalisable, tout à fait. C’est aussi une course qui entre dans ses cordes, dans sa fibre la plus naturelle. Il faudra courir juste, il faudra peut-être une équipe à ses côtés pour réaliser une course très dure dans l’ascension avant le Poggio."

Aurait-on pu connaitre un autre scénario pour Wout van Aert, victime d’une chute et d’ennuis mécaniques ? "Sans tout cela, je pense qu’il aurait été dans le final. Il aurait au moins été dans le groupe avec Sagan et Gilbert. Était-il en mesure de suivre Gilbert ? C’est une autre question."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK