Jelle Vanendert, nouveau venu chez Wallonie-Bruxelles, garde les classiques wallonnes en tête

Après 13 saisons dans le World Tour au sein de l'équipe Lotto-Soudal, Jelle Vanendert, 34 ans, qui avait lancé sa carrière professionnelle chez Chocolat Jacques (2007) et La Française des Jeux (2008), a été enthousiasmé par le projet de son ancien coéquipier dans l'équipe de la Loterie nationale Christophe Brandt, manager de l'équipe Wallonie-Bruxelles.

Le vainqueur au Plateau de Beille au Tour de France 2011 veut partager sa longueur expérience chez WB. Il nourrit toutefois encore de belles ambitions personnelles notamment à l'occasion des classiques wallonnes.

A 34 ans, Jelle Vanendert s'est offert l'occasion de rebondir dans le projet de l'équipe Wallonie-Bruxelles qui lui va comme un gant, après son départ de Lotto-Soudal. Le coureur de Neerpelt, dans le Limbourg, a envie de bien faire les choses en 2020, d'aider les jeunes coureurs de l'équipe Wallonie-Bruxelles en leur transmettant son expérience et de viser, encore, des résultats personnels, notamment dans les "Ardennaises".

"J'ai évolué 13 ans dans le World Tour au sein de l'équipe Lotto-Soudal et je pense donc que j'ai des choses à transmettre à ma nouvelle équipe", a expliqué Jelle Vandendert, en stage de préparation avec son équipe à Calpe, en Espagne. "J'ai très vite été séduit par le projet de Christophe Brandt. J'apprécie l'opportunité que m'offre l'équipe Wallonie-Bruxelles."

Il y a deux ans, Vanendert a terminé, notamment, 3e de la Flèche Wallonne à deux secondes de l'Espagnol Alejandro Valverde et à six du vainqueur français Julian Alaphilippe. En 2018 toujours, il se classait 11e de Liège-Bastogne-Liège, 2e du Baloise Belgium Tour, avec une victoire dans la 4e étape à Wanze à la clé, et encore 4e du Grand Prix de Wallonie. Jelle Vanendert a participé à 10 grands tours, 3 Tour de France, 3 Giro et 4 Vuelta. Il s'est imposé dans la 14e étape du Tour de France 2011, au Plateau de Beille, il s'est classé 4e de la Flèche Wallonne (2012), deux fois 2e de l'Amstel Gold Race (2012, 2014), ainsi que deux fois 4e du VOO Tour de Wallonie (2016, 2017).

"Je pense déjà aux classiques wallonnes", explique Jelle Vandendert. "C'est dans ces épreuves que je place mes ambitions personnelles en 2020, ainsi, entre autres, que dans le Tour de Wallonie et le Grand Prix de Wallonie. Je pense que c'est important pour l'équipe et pour moi. Je suis dans les temps en termes de préparation mais je sais qu'il y a encore beaucoup de travail à faire pour arriver au plus haut niveau dans la période des classiques wallonnes."

Le programme du début de saison de Jelle Vanendert commence au Tour d'Arabie Saoudite et au Tour d'Oman, avant de s'orienter sur quelques courses en France qu'il enchaînera avec la Nokere Koerse, la Coppi e Bartali, la Volta Limburg ou Tour des Flandres, et Circuit de la Sarthe, avant de passer aux classiques wallonnes.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK