Lotto Soudal avec Gilbert et Wellens en leaders au Circuit Het Nieuwsblad

Tim Wellens et Philippe Gilbert
Tim Wellens et Philippe Gilbert - © DIRK WAEM - BELGA

C'est avec une sélection bicéphale, et ses leaders Philippe Gilbert et Tim Wellens, que Lotto Soudal va ouvrir samedi, au Circuit Het Nieuwsblad (WorldTour), la saison cycliste belge. Entourés de leurs équipiers, ils reconnaitront jeudi les points cruciaux du parcours, long de 200,5 kilomètres et riche de 13 ascensions, dont le Bosberg et le Mur de Grammont.

L'équipe sera complétée par les Belges Florian Vermeersch, Brent Van Moer et Frederik Frison ainsi que le Danois Andreas Kron et l'Italien Stefano Oldani.


►►► À lire aussi : Circuit Het Nieuwsblad : AG2R dévoile sa sélection

►►► À lire aussi : Van der Poel "est le bienvenu" au départ du Circuit Het Nieuwsblad : "C'est réalisable"

►►► À lire aussi : Circuit Het Nieuwsblad : Deceuninck-Quick Step avec le "novice" Julian Alaphilippe

►►► À lire aussi : À 38 ans, Philippe Gilbert commence sa 19ème saison, mais qu'est-ce qui fait encore rouler le champion ?


Troisième du 'Omloop' en 2019, Tim Wellens partagera le leadership avec Philippe Gilbert, double vainqueur de l'épreuve (2006, 2008). "Tim a brillamment terminé la dernière saison avec deux victoires à la Vuelta. Il a fait une bonne rentrée au GP La Marseillaise avant de remporter une étape et le classement final de l'Étoile de Bessèges", a analysé John Lelangue avant d'évoquer la forme de Gilbert. "J'espère que son genou va bien et que nous allons retrouver le 'Phil' d'il y a quelques années. Il ne manque certainement pas de motivation."

"Nous avons déjà repéré le parcours une fois", a ajouté le manager de l'équipe. "Tout doit être planifié correctement, y compris sur le plan logistique, notamment pour nous coureurs qui viennent de l'étranger. Les mesures liées au coronavirus doivent être respectées scrupuleusement."

Si ces mesures ne facilitent pas les choses, John Lelangue ne "veut pas se plaindre". "Cela s'annonce bien pour les classiques. Nous devons être heureux de pouvoir rouler en compétition. L'absence du public est évidemment dommage mais c'est comme ça. Certains secteurs sont moins chanceux que nous et j'y pense beaucoup."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK