Lefevere furieux après la chute d'Alaphilippe : "La moto n'avait rien à faire là !"

Le podium de la 104e édition du Tour des Flandres semblait avoir déjà son allure définitive à 35 kilomètres de la fin. Mais le champion du monde français Julian Alaphilippe (Elegant-Quick Step) a percuté une moto et a été contraint à l'abandon alors qu'il était en compagnie du Néerlandais Mathieu van der Poel et Wout van Aert.

Patrick Lefevere était furieux après l'incident. "Je pensais que la moto neutre de Shimano avait reçu comme instruction du jury de course de se trouver derrière le groupe de tête. Ce motard du jury n'avait rien à faire là. Sa place n'était pas non plus à l'intérieur du virage mais bien à l'extérieur. Les coureurs prennent toujours la trajectoire la plus courte. Mathieu van der Poel a pu éviter de justesse la moto, Julian Alaphilippe pas", a déclaré le patron de l'équipe belge.

>>> LIRE AUSSI: "Je me sens coupable mais je ne pouvais rien faire d'autre": le motard percuté par Alaphilippe s'explique

>>> LIRE AUSSI: Tour des Flandres, le débriefing : "La moto gêne… mais Alaphilippe relève la tête au mauvais moment"

Le champion du monde français semblait avoir les yeux rivés sur son compteur et occupé avec sa radio. "Je ne suis pas d'accord. Mathieu van der Poel ne parlait pas, n'est-ce pas ? Il a pourtant failli percuter la moto. Elle n'avait rien à faire là, c'est aussi simple que ça."

Emmené à l'hôpital dans la foulée, Alaphilippe a subi une imagerie qui a révélé des fractures aux 2e et 4e métacarpiens de la main droite. Le champion du monde sera opéré lundi matin à Herentals par le professeur De Schrijver.

>>> LIRE AUSSI : Remco Evenepoel s'emporte après la chute de Julian Alaphilippe au Tour des Flandres

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK