Incertain pour Paris-Roubaix, Vanmarcke va évaluer la situation au jour le jour

Sep Vanmarcke
Sep Vanmarcke - © DAVID STOCKMAN - BELGA

Les chances de voir Sep Vanmarcke au départ de Paris-Roubaix dimanche diminuent de jour en jour. Le leader de Cannondale a voulu remonter sur le vélo ce mardi après la chute de dimanche au Tour des Flandres mais n'y est finalement pas parvenu. "Sep a encore trop de douleurs", a expliqué son frère et entraîneur Ken Vanmarcke. "Il faudra évaluer la situation au jour le jour. On ne peut pas en savoir plus à ce stade."

"Lundi, nous espérions qu'il irait mieux et qu'il pourrait rouler un peu mais on a dû se résigner."

La chute dont il a été victime dimanche lui a causé une fracture de l'auriculaire de la main droite et des contusions sur tout le corps. Le clan Vanmarcke garde malgré tout espoir. "Ce n'était pas le dernier test. Bien sûr, nous aurions préféré le voir rouler mais on ne va pas prendre une décision maintenant. On va voir l'évolution jour par jour. La décision pourrait tomber samedi ou peut-être plus tôt", poursuit Ken Vanmarcke.

"Sep a encore du mal à s'habiller. Ses blessures sont douloureuses. Il ne faut pas sous-estimer l'ampleur de ces blessures et je pense que c'est ce que certaines personnes font pour le moment. La chute a été très violente."

Cannondale-Drapac reconnaîtra le parcours de l'Enfer du Nord jeudi. Un test sur les secteurs pavés qui se fera plus que probablement sans Sep Vanmarcke.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK