Bettiol surprend les favoris et s'adjuge un Tour des Flandres plein de rebondissements

L'Italien Alberto Bettiol (EF Education First) a remporté ce dimanche la 103ème édition du Tour des Flandres, disputé sur la distance de 270,1 kilomètres entre Anvers et Audenaarde.

Après une course très animée, Alberto Bettiol, qui n'avait jamais remporté la moindre course chez les professionnels, s'est imposé en solitaire devant le Danois Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step) et le Norvégien Alexander Kristoff (UAE), vainqueur du sprint du groupe des favoris.

Les deux novices qui ont animé la course, le Néerlandais Mathieu Van der Poel (Corendon-Circus) et le Champion du Monde espagnol Alejandro Valverde (Movistar), ont respectivement terminé aux quatrième et huitième places.

Premier Belge à l'arrivée, Oliver Naesen (AG2R) a terminé septième. Tiesj Benoot (Lotto Soudal) s'est classé neuvième, Greg Van Avermaet (CCC) dixième. Diminué par des maux d'estomac en semaine, Philippe Gilbert (Deceuninck-Quick Step) a rapidement été décroché du groupe des favoris.

Le début de l'épreuve a été marqué par la chute du Néerlandais Niki Tersptra (Direct Energie), tenant du titre sur le Ronde, qui est resté allongé au sol durant de longues minutes avant d'être amené, conscient, vers l'hôpital. "I'll be back", a sobrement déclaré Niki Terpstra sur les réseaux sociaux depuis son lit d'hôpital, même si sa participation à Paris-Roubaix dimanche prochain est fortement compromise.

Deuxième favori à se retrouver au sol, le Néerlandais Mathieu Van der Poel (Corendon-Circus) a lui tâté le bitume à une soixante de kilomètres de l'arrivée. Le Champion des Pays-Bas, victime d'une crevaison, s'est ensuite un peu emmêlé les pinceaux et est tombé, touché à la clavicule. Après une ascension impressionnante du Koppenberg, le vainqueur de Gand-Wevelgem a repris sa place dans le groupe des favoris.

Les attaques se sont ensuite succédé à un rythme effréné. C'est finalement Alberto Bettiol, le coéquipier de Sep Vanmarcke - qui a joué son rôle d'équipier à merveille ce dimanche -, qui a placé l'attaque décisive dans le Vieux Quaremont, à 18 kilomètres de l'arrivée, avant de se lancer dans le contre-la-montre "de sa vie" pour aller chercher la première victoire de sa carrière sur l'une des plus belles courses d'un jour du calendrier !

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK