Claire Michel, en larmes et au bout d’elle-même à l’arrivée du triathlon : "c’était important d’honorer les Jeux"

1 images
Claire Michel, en larmes, au moment de franchir la ligne lors du triathlon. © Benoit Doppagne – Belga

Si la Bermudienne Flora Duffy a remporté le triathlon des Jeux Olympiques de Tokyo, l’image de la course est sans aucun doute celle de Claire Michel. En larmes au moment de franchir la ligne à la 34e position, la Belge a été au bout d’elle-même.

Touchée par des crampes lors de la course à pied, la Belge a souffert mais a voulu passer la ligne à tout prix. Pour se venger des Jeux de Rio où elle avait pris un tour dans la partie vélo.

Cette fois encore, il y a eu des larmes. Et même si elle a passé la ligne 15 minutes et 29 secondes après la médaillée d’or, nul doute qu’il y aura un peu de fierté. Celle d’avoir été puiser au bout de ses forces.

La Bruxelloise a zappé la case interview mais s’est exprimée sur son Instagram. "J’ai souffert d’une élongation après 5 kilomètres mais j’étais déterminé à rejoindre l’arrivée. Les choses ne se déroulent pas comme prévu, mais il était important pour moi d’honorer les JO".

Notre compatriote a pu compter sur le soutien de ses collègues. La Norvégienne Lotte Mille lui a offert un "hug" "bien nécessaire". La médaillée de bronze Katie Zaferes est aussi venue prendre de ses nouvelles. "Mes adversaires ont compris les hauts et les bas du sport et parfois un petit geste fait beaucoup", a encore posté Claire.

Comme consolation il reste désormais le relais mixte ce samedi pour lequel elle devrait être remise. "Elle va bien. Elle ne souffre pas d’une blessure sérieuse. Elle devrait pouvoir être au départ du Relais mixte samedi", a confirmé le Comité Olympique et interfédéral belge (COIB) quelques heures après la course.

Valerie Barthelemy avait, elle, de son côté terminé à une belle 10e place. Les Belgian Hammers comptent sur ses deux féminines ainsi que sur Jelle Geens et Martin Van Riel, 4e de l’épreuve masculine lundi. Testé positif au coronavirus avant son départ, Jelle Geens a depuis reçu des résultats négatifs pour pouvoir rejoindre le Japon et s’aligner dans ce relais mixte.


►►► A lire aussi : JO Tokyo 2020, triathlon : La joie de Valérie Barthelemy, les larmes de Claire Michel, heureusement aucune menace pour le relais mixte


 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK