Dossier Auto Mobile: Essence-Diesel, faux débat ?

Essence - Diesel: faux débat!
Essence - Diesel: faux débat! - © Tous droits réservés

« Ils polluent différemment ! C’est comme comparer des pommes et des poires ! » Paul-Henri Gilissen (Educam) élargit le débat dans le dossier proposé cette semaine par le magazine Auto Mobile. Voiture électrique mise à part (déjà traitée dans un précédent dossier), le débat ne se résume plus aujourd’hui à un choix entre essence et diesel. La société contemporaine demande à l’automobiliste d’être (encore plus) responsable dans le choix de son véhicule. « Et le client est perdu « nous confie un concessionnaire automobile !  Le CNG et les trois types d’hybridation (auto-rechargeable, plug in essence, plug in diesel) sont les alternatives les plus crédibles du moment.

Essence pour…

…pour la ville, les petits trajets (citadines, petites berlines, petits SUV). Economiquement intéressant jusqu’à 25.000 kilomètres/an. Prix d’achat, taxe de circulation et de mise en circulation moins élevées. Moins d’entretient aussi. Prix à la pompe légèrement favorisé pour le moment.

Essence contre…

… contre la consommation toujours plus élevée qu’un diesel, même si l’écart s’atténue. Consommation également fortement sensible au mode de conduite adopté ! Elle peut doubler avec une essence, jamais avec un diesel ! Contre aussi les émissions de CO2 plus élevées, émissions de nano particules et de Nox en hausse également avec l’augmentation sans cesse plus élevée de la pression d’essence avec les injections directes… surtout lorsque les moteurs sont froids en ville !

Diesel pour…

…pour les plus longs trajets (berlines, breaks, SUV). C’est le roi de l’autoroute ! Il émet moins de CO2 que l’essence, moins de Nox et de fines particules aussi avec les derniers Euro 6d. Bosch est actuellement en train de finaliser un système qui sortirait dans les deux ans : basé sur la recirculation des gaz d’échappement et leur température, ce nouveau système Bosch permettrait aux diesels de rejeter dix fois moins de Nox.

Diesel contre…

… contre l’augmentation des accises, le prix d’achat plus élevé, les taxes plus élevés, le prix à la pompe augmenté, les entretiens plus élevées, la perte de popularité en occasion, mais aussi les émissions de nanoparticules et de Nox qui ne sont pas devenues nulles. Diesel et essence ne devraient pourtant pas être comparés comme l’explique la vidéo ci-dessous !

Elargir son choix

Il faut donc élargir le spectre du choix de son carburant ! Envisager les alternatives ! Le kilométrage va entrer en ligne de compte, mais pas seulement.  Confronté à l'essence, l’hybridation légère auto-rechargeable fonctionnera mieux avec un véhicule léger-moyen qu’avec un véhicule plus volumineux pour les longs trajets. Sur les plus gros véhicules, le diesel moderne Euro 6d affronte le plug in hybride essence. Mercedes propose un choix unique : le plug in hybride diesel qui nous semble très judicieux pour les « gros rouleurs » ! Problème : dans les deux cas du plug in hybride, on cumule le facteur polluant de la double fabrication (thermique et électrique), et celui de la fabrication de l’électricité !

Nouveau problème

« La Belgique a poussé le diesel car elle devait atteindre les objectifs CO2 dictés par l’Europe ! » David Leclercq est journaliste au Moniteur de l’Automobile. Il admet les progrès réalisés sur les moteurs diesel et essence, mais c’est la solution d’hybridation auto-rechargeable qui lui semble actuellement la plus opportune. « Problème : très peu de constructeurs la propose : Toyota, Hyundai, KYA ! Car le problème avec l’essence et le diesel, c’est « qu’en essayant de contourner un problème (celui des grosses et micro particules), on a créé un nouveau problème, celui des nanoparticules qui sont cancérigènes (parce qu’elles sont trop fines que pour être filtrées par notre corps) ! » comme il l’explique dans la vidéo qui suit !

CNG : le meilleur choix du moment ?

C’est étonnant, mais il s’agit de l’alternative dominante dans le monde, sauf en Europe (excepté l’Allemagne qui connait une forte croissance) : le CNG, le Gaz Naturel. Rien à voir avec le LPG ! Il s’agit du même gaz que le gaz des villes. Il est stocké dans un réservoir additionnel au réservoir à essence du véhicule qu’il équipe. Réservoirs qui sont en constant agrandissement pour augmenter l’autonomie ! C’est du gaz comprimé, plus léger que l’air, et « qui n’est pas interdit dans les parkings souterrains comme le LPG », précise Paul-Henri Gilissen.

Le CNG permet de diminuer de 7 à 16% les émissions de CO2, de 70 % les émissions de particules fines et de 90 % celles de Nox. Problème important, pas assez de pompes chez nous (80 en Flandres, 19 en Wallonie et 1 à Bruxelles), mais la situation est en train d’évoluer : on parle de bientôt 170 pompes ! FIAT propose l’entièreté de sa gamme au CNG, alors que Skoda, SEAT, Audi et VW proposent plusieurs modèles. Si vous connaissez une pompe pas loin de chez vous, c’est le bon plan écologique et économique du moment !

Parc auto belge 2019

5,7 Millions de véhicules chez nous ! Age moyen 9 ans. 63% des voitures neuves sont des modèles essence (43,7% en occasion), 30% des diesel, 6,61% des Hybrides ou électriques (augmentation de 2,2% en 2 ans) et 0,36% de CNG qui est amené à se développer.

Selon une étude récente présentée par la FEBIAC, en 3 ans les diesel Euro 3 (01/2001 à 12/2005) ont diminué de près de 50%. C’est peut-être bien pour notre score écologique national, mais c’est une ineptie internationale car il s’agit tout simplement de déplacer géographiquement la pollution de ces anciens véhicules vers d’autres pays moins regardant ! La pollution est un sujet mondial, et non national !!

Dans la vidéo qui suit, Carl Veys , le porte-parole de TRAXIO (organe représentant les différents secteurs de la mobilité), suggère lui un aménagement plus intelligent du territoire pour fluidifier la circulation et … rouler moins !

Enfin taxer juste ?

C’est elle qui donne la direction à prendre. Le problème c’est que l’harmonie fiscale automobile n’existe pas en Belgique ! Il existe pourtant un outil belge qui établit le bilan écologique de chaque véhicule, il s’agit de l’ECOSCORE, un outil inter-régional. « Il faudrait que ce score écologique (de chaque véhicule) intervienne dans la formule de calcul de la taxation », propose David Leclercq. « Aujourd’hui, on voit qu’il n’y a pas du tout de concertation entre les régions pour la taxation …alors que, pourtant, il existe un outil qui est financé par les trois régions ! » Cet outil est disponible sur ce lien : http://ecoscore.be/fr/home

Conclusion

Evitons la précipitation dans les mesures fiscales et dans notre comportement de client d’acheteur d’automobile ! Le diesel moderne n’est pas à jeter ! L’essence n’est pas devenue la seule solution ! Toutes les propositions plug in hybride ne conviennent pas à tous les usagers ! Renseignez-vous plus en profondeur sur le CNG et la petite hybridation auto-rechargeable !

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK