Dans les coulisses du centre d'essais de Ford Lommel

Ford Europe à Lommel depuis 1966

C’est au cœur du Limbourg que Ford essaie et développe ses futurs modèles depuis 1966. Dans les années 60 le constructeur américain veut construire un centre d’essais en Europe. A l'époque le quartier général européen de la marque se partage entre Dunton en Angleterre et à Cologne en Allemagne. C’est entre les deux centres de développement que Ford décide de créer son centre d'essai.

105 km de pistes 

Le site hyper sécurisé de Lommel s’étend sur 320 hectares avec 105 km de pistes d’essais le tout loin des regards indiscrets. Des clôtures occultantes entourent le site limbourgeois. 

Site tourne 24h/24

400 personnes travaillent sur le site 24h sur 24, 7 jours sur 7, 355 jours par an. Un site principalement utilisé par Ford mais parfois par d’autres constructeurs qui louent l’infrastructure. 

19 pistes d’essais 

Tous les ingrédients sont réunis pour tester les véhicules sur tous les types de revêtements et de dénivelés. Au menu 19 pistes qu’on retrouve du nord au sud de l’Europe et même aux Etats-Unis. Les pilotes avalent des km sur du béton, des pavés, des pistes en terre ou en gravier sans oublier différents types de casse-vitesse et les nids de poules typiquement belges. Il a aussi de longues lignes droites pour tester les vitesses de pointe des véhicules et des portions d’autoroute. 

6 ans de vieillissement en 12 semaines 

Des tests de durabilité sont réalisés pour voir comment réagissent les suspensions, la carrosserie, le moteur ou encore la transmission des véhicules. Les voitures prennent des bains de boue, sont exposées intensivement au sel d’épandage et passent de longues heures dans des chambres fermées sous une température de 50 degrés avec 95% d’humidité. Le but étant de voir comment elles réagissent à la corrosion. Après 12 semaines de tests les véhicules prennent l’équivalent de 6 ans d’âge en usure classique. 

Boom des nouvelles technologies 

Le site de Lommel s’est également spécialisé dans les nouvelles technologies embarquées, les systèmes de sécurité et les aides à la conduite comme par exemple le freinage d’urgence. Le service qui s’occupe des nouvelles technologies a explosé en passant, en dix ans, d’une petite dizaine de personnes à plus de 45 collaborateurs. 

50 millions d’euros d’investissement depuis 2011 

Le site de Lommel semble avoir encore de beaux jours devant lui. Depuis 2011 environ 50 millions d’euros ont été investi pour agrandir le site et rénover les pistes. Des investissements qui prouvent que le constructeur américain compte sur le centre limbourgeois pour continuer à développer ses nouveaux modèles. 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK