Vincent Kompany satisfait : "On a réussi à sortir Genk de son match"

Après le partage face à Genk, on ne savait pas vraiment sur quel pied danser du côté d’Anderlecht. Côté pile, on semblait heureux d’avoir à nouveau tenu tête à un gros du championnat en proposant, par moments, un très beau football. Côté face, on regrettait le manque de réalisme et ce… 3/9 finalement frustrant au vu du jeu proposé.

"Si le plan de jeu a fonctionné parfaitement ? Vous savez, il ne fonctionne toujours parfaitement que quand on gagne" explique Vincent Kompany, le coach des Mauves au micro d’Eleven. "On a joué contre une équipe de Genk en confiance et on a réussi à les sortir du match. C’est une mi-temps de deux matches qu’il faut jouer en trois jours contre le même adversaire (NDLR : les Mauves ré-affrontent les Limbourgeois samedi à domicile). On reste calme et serein. On repartira avec la même intensité et la même motivation."

Le coach bruxellois pointe également du doigt la fraîcheur de son noyau : "Nous, on a su faire quatre changements, eux n’en ont pas fait un seul je pense. Donc on verra si on aura un léger avantage avec certains joueurs qui seront plus frais."

Anderlecht atteint-il tout doucement la maturité ?

Très bon en première mi-temps, Anderlecht a légèrement baissé pavillon en seconde, laissant Genk mettre le nez à la fenêtre pour le résultat qu’on connaît. La raison de ce changement de physionomie ? L’adversaire selon Kompany : "C’est une très bonne équipe. Il ne faut pas les sous-estimer, surtout au vu de leur équipe et de ce qu’ils ont montré. Non, ce n’est pas normal de les sortir de leur match. Après la pause, ils ont retrouvé un peu leur façon de jouer. On a un peu subi au début de seconde mi-temps en étant forcé à défendre plus bas mais on a trouvé des solutions pendant le match. On a senti vers la fin qu’on repassait au-dessus… on a juste eu un peu de déchet pour conclure."

Alors Anderlecht devient-il tout doucement une équipe mature ? "Vous vous voyez une équipe mature, moi je vois tout ce qu’elle fera mieux bientôt. La plupart de ces joueurs apprennent à une vitesse phénoménale dans ces play-offs. Elle aura une chance de progresser encore la saison prochaine. Si on avait été un peu plus loin dans le processus, on aurait pu gagner aujourd’hui. Et samedi, on aura un sentiment de revanche…" conclut VK.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK