Vincent Kompany heureux : "Il y avait 6.000 supporters mais j'avais l'impression qu'il y en avait 30.000"

Vincent Kompany.
Vincent Kompany. - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

13 septembre 2020. Une date qui restera gravée dans la mémoire du coach Vincent Kompany. Elle symbolise la toute première victoire de l'ancien Diable à la tête d'Anderlecht. Et l'ancien mancunien, fraîchement retraité, était fier de ses troupes après le succès acquis sereinement face au Cercle (2-0).

"Ça fait du bien. Il y avait 6000 spectateurs mais j'avais l'impression qu'il y en avait 30000. On s'est amusé, y avait une bonne ambiance, on a vu du bon football et de belles combinaisons. On a vu aussi une équipe prête à gagner les duels contre une équipe assez physique du cercle. En tant que coach, je suis content. Si je veux être un peu critique, je me dis qu'il faut qu'on concrétise nos occasions. On pouvait mettre le Cercle encore davantage à distance" explique-t-il au micro d'Eleven.

Après plusieurs désillusions successives résultant d'égalisations tardives des adversaires, Anderlecht a cette fois pris les devants et n'a jamais lâché le contrôle du match. De quoi rendre Kompany plus serein ? "Ça dépend de ce que les joueurs vont faire dans les semaines à venir. Si on fait comme à Malines où on menait 2-0 et qu'on se fait rattraper, je vais stresser. S'ils terminent le match de manière très professionnelle comme aujourd'hui, tout en continuant à jouer au football c'est bien. Ce que je n'aime pas c'est quand on se met à abuser de longs ballons. On s'est créé des occasions parce qu'on a continué à jouer au football. Dans ce cas là, je ne vais jamais stresser" renchérit-il.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK