Vanhaezebrouck veut repartir sur de nouvelles bases après la saison 'étrange' qu'il a vécue

Arrivé au mois d'octobre à la tête d'Anderlecht pour remplacer le coach intérimaire Nicolas Frutos, Hein Vanhaezebrouck a connu une saison mouvementée à la tête d'Anderlecht. Son bilan renseigne 17 victoires, 15 défaites et 3 partages toutes compétitions confondues.

Battu 1-2 par Genk ce dimanche pour la dernière journée des playoffs 1, HVH a fait le bilan de sa saison à notre micro.

"Ce match est un peu à l'image de notre saison avec un manque d’efficacité offensivement et défensivement", a entamé le coach Anderlechtois en faisant le parallèle entre la prestation de ce dimanche et la saison de son équipe. Il a ensuite évoqué les changements au sein de l'organigramme anderlechtois qui ont inévitablement joué sur les prestation de l'équipe.

"C'était une situation assez étrange. J’arrive en octobre et un mois plus tard on décide de vendre le club. Était-ce déjà prévu? Je me le demande. Au moment où je viens, on ne me l’avait pas dit. On est en tout cas surpris en tant qu’entraîneur. Parfois ça ne se remarque pas mais ici le club a été repris par quelqu’un qui avait un autre club. C’était donc difficile pour planifier des transferts. On avait quand même des plans pour ajouter quelque chose au moment ou je suis venu. C'était prévu mais nous n'avons pas pu renforcer ce noyau qui n'était pas tout à fait complet ou équilibré.

C’était une déception mais il a fallu faire avec. On a travaillé et on a intégré des jeunes qui ont très bien fait. Nous sommes très content du boulot de formation et remercions Emilio Ferrera pour le super travail qu’il a fait avec les espoirs."

"On recommencera probablement avec un groupe qui aura pas mal changé"

Pour la saison prochaine, la priorité est donc claire pour Vanhaezebrouck : réaliser un très bon mercato estival pour avoir une noyau à la hauteur des ambitions du club.

"Nous devons tout faire pour mettre en place un noyau équilibré, avec de la qualité et avec plus de possibilités de changer pendant le match, ce qui n’était pas trop le cas cette saison. Comme Bruges, il nous faut un noyau qui soit prêt depuis le départ pour être compétitif sur toute une saison. On recommencera probablement avec un groupe qui aura pas mal changé et il faudra un gros travail pour mettre un nouveau groupe en place. Le but d'Anderlecht doit être de devenir champion chaque année."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK