Anderlecht: Des erreurs individuelles et des points perdus qui risquent de se payer cash

Plombé par ses erreurs individuelles, Anderlecht a activé le mode "auto-sabotage"
Plombé par ses erreurs individuelles, Anderlecht a activé le mode "auto-sabotage" - © BRUNO FAHY - BELGA

Les semaines se suivent et se ressemblent à Anderlecht. Côté pile, une vraie progression dans le jeu, un ballon qui circule bien et un déroutant binôme Mukairu-Nmecha qui en fait voir de toutes les couleurs aux défenses adverses.

Côté face, un cruel manque de réalisme mais surtout plusieurs grossières erreurs individuelles successives qui viennent plomber le moral… et le bilan comptable. Tour d’horizon de cet Anderlecht en mode 'auto-sabotage' depuis un mois.

17e journée : Wellenreuther et Bundu offrent trois points à Charleroi

Pour sa 6e titularisation de la saison au relais d'un Hendrik Van Crombrugge blessé, le portier allemand Timon Wellenreuther pense offrir un point à Anderlecht face à Charleroi lorsqu'il s'interpose brillamment sur un envoi brossé de Benchaib en fin de match.

Malheureusement pour lui, le dernier rempart se troue complètement quelques minutes plus tard lorsqu'il laisse filer une frappe à priori anodine d'Ali Golizadeh dans la surface. Il a beau crier son désespoir, Wellenreuther confirme alors sa fébrilité entre-aperçue lors de ses premiers matches. Autre Bruxellois à pointer du doigt, Mustapha Bundu, auteur d'une relance axiale catastrophique.

Coup de massue donc pour Anderlecht qui repart bredouille de son déplacement carolo.

19e journée : Sardella fait plonger le Sporting à Louvain

Une semaine après s'être méritoirement défait du Beerschot à domicile (2-0), Anderlecht se déplace sur le terrain du surprenant promu, OHL, avec la ferme intention de poursuivre sur cette éphémère lancée. Le début de match est probant, les Mauves acculent leur adversaire et accumulent les occasions mais péchent dans le dernier geste.

Résultat, malgré plusieurs incartades saillantes, les Mauves butent sur le verrou louvaniste et restent à la merci d'une réaction adverse. Et ce qui devait arriver arriva...

Un Kilian Sardella dépassé accroche Mathieu Maertens dans la surface. Erreur d'inattention ou de jeunesse, toujours est-il que Thomas Henry prend facilement le pauvre Wellenreuther à contre-pied sur le pénalty qui suit.

1-0 score final, malgré une bonne partition globale, Anderlecht trébuche à nouveau et poursuit son auto-sabotage.

20e journée : Wellenreuther aux fraises, Lawrence au tapis

"Jamais deux sans trois." On imagine qu’Anderlecht aurait voulu s’en passer mais les Mauves ont, malgré eux, confirmé ce barbant adage face à Eupen vendredi soir. Quelques jours après avoir bu la tasse contre OHL, ils ont tendu l’autre joue en terres germanophones (2-0).

Et comme à Louvain, les troupes de Kompany avait pourtant pris la partie par le bon bout. Percutants, déroutants, collectifs, ils sont, à plusieurs reprises, passés proche de l’ouverture. Mais comme souvent, le dernier geste a fait défaut. Et l’exclusion de Lawrence, pour un tacle mal contrôlé avant la mi-temps, a finalement mis fin aux espoirs mauves.

Réduits à 10 et faisant le gros dos, les Bruxellois ont finalement été poignardés par une nouvelle bévue de leur gardien. Parti à la chasse aux pâquerettes sur un centre anodin, Wellenreuther a laissé tout le loisir à Prevljak d’ouvrir la marque face à un but vide. A demi-coupable sur la 2e réalisation du puissant avant bosnien, Wellenreuther a confirmé sa mauvaise passe actuelle.

Et cet Anderlecht-là, pourtant plus fringant et volontaire, s’est une nouvelle fois fait trahir par l’un des siens. Pour la 3e fois en 4 matches….

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK