Mununga : "Si on oublie l'extrasportif et qu'il adhère au projet, Trebel doit toujours être titulaire"

"Prévisible". C’est le mot utilisé par Joachim Mununga lors du match Bruges – Anderlecht de ce dimanche. "Ce Club de Bruges est encore trop fort pour cet Anderlecht-là. On a vu un Club qui a dominé, tant dans l’impact mais aussi au niveau du football. Et encore, Bruges est perfectible", ajoute notre consultant Complètement Foot.

Car, "ce qui est dur", pour Pascal Scimè, "c’est que tout au long de la semaine, personne ne pensait qu’Anderlecht allait prendre quelque chose à Bruges et tout le monde pensait que Bruges allait s’imposer facilement. C’est l’une des premières fois où l’on se dit il n’y aura pas match."

C’est vrai que pour l’instant Anderlecht n’y arrive pas. Et pour Joachim Mununga, "il faut se rappeler qu’il y a deux projets différents. Il y a un club, Anderlecht, où on reconstruit et on tente de mettre des bases, de redorer l’image du club et l’autre, Bruges, où l’on est dans la continuité. On a parlé d’un projet ambitieux, de faire jouer les jeunes avec un football léché. Ça va prendre du temps. On est presqu’en train de changer l’ADN du club, bien qu’Anderlecht a toujours beaucoup gagné. Et pour tous les connaisseurs du foot, on ne doit pas être surpris que ça ne prend pas tout de suite."

La patience, voilà le mot qui revient souvent autour des attentes du club. Mais, pour Pascal Scimè, "ce serait édulcorer la réalité de dire que tous les supporters soutiennent le projet Kompany actuellement. Il y a des voix discordantes au sein des supporters d’Anderlecht qui commencent à se poser des questions. Car tu ne peux pas commencer avec un 5/24."

Car oui, Anderlecht est à deux points de la dernière place. Une place que les Mauves n’imaginent même pas atteindre dans les prochaines semaines. Pour ça, il faut se retrousser les manches et sans doute continuer à faire confiance à Adrien Trebel, comme nous le confirment nos deux consultants.

"Son retour était attendu. J’ai bien aimé son match, même si ça n’a pas toujours été juste techniquement. Mais il a apporté de la stabilité au milieu de terrain. Il a essayé de dicter le tempo et il a beaucoup parlé. Il a arraché beaucoup de ballons. Il a amené l’expérience dont l’équipe avait besoin. Marc Coucke en faisait une affaire personnelle, mais Vincent Kompany est plutôt enclin à laisser jouer Trebel. Tout le monde a fait un compromis et on se rend compte que dans cette équipe, il aurait peut-être été précieux depuis le début", déclare Pascal Scimè.

Joachim Mununga est d’accord. Pour notre consultant, "les qualités du joueur ne sont plus à démontrer. C’est un joueur qui était titulaire au Standard, c’est un leader. Il a de l’expérience. Si on arrive à oublier l’extrasportif et s’il adhère au projet, Adrien Trebel doit toujours être titulaire. Vous ne pouvez pas confier toute votre animation au milieu à des jeunes, car ils ne sont pas encore prêts et Trebel peut les encadrer."

Anderlecht s’est incliné 2-1 face au Club de Bruges ce dimanche et se retrouve en fond de classement général.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK