Coup de gueule des supporters anderlechtois : "Si vous ne voulez pas porter cet écusson avec fierté, cassez-vous !"

Vincent Kompany dépité après la défaite d'Anderlecht contre Courtrai.
Vincent Kompany dépité après la défaite d'Anderlecht contre Courtrai. - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Si Anderlecht était un patient, il serait probablement un cas mystérieux, de la trame de ceux qui taraudent et tourmentent les esprits des médecins belges Parce que ce Sporting là a pris la mauvaise habitude de se réveiller quand on le croit malade mais aussi de rechuter quand on le pense (enfin) sorti d'affaire.

Un énigmatique manque de continuité qui pose question à Saint-Guidon. Alors qu'on pensait les Mauves définitivement lancés sur les bons rails après leur récital contre l'Union en coupe de Belgique, ils ont rechuté dans la foulée, ne récoltant qu'un petit point après deux prestations fantomatiques contre le Cercle et Courtrai.

Les Bruxellois pataugent donc à une peu reluisante 5e place, à distance raisonnable (1 point) d'un Top 4 qui leur tend les bras mais qu'ils ne semblent pas réellement vouloir (ou pouvoir) rallier.

Les supporters francophones en colère

Et lentement mais sûrement, ces résultats sinusoïdaux commencent à peser sur le moral des supporters mauves. Alors qu'ils s'étaient montré plutôt patients et solidaires avec le Proccess initié par Vincent Kompany jusqu'ici, ils semblent tout doucement perdre patience.

Le long communiqué publié par L'AFSA (Association Francophone des Supporters Anderlechtois), en est la cruelle illustration. Jugez plutôt par vous-mêmes :

"La coupe est pleine ! Cette défaite face à Courtrai est la goutte d’eau qui fait déborder le vase ! Mais tout va bien nous direz-vous. Il faut avoir confiance…

– Aucun tir cadré sur les deux derniers matchs ;

– Un point sur six contre les seizième et treizième classés ;

– Deux points sur six contre l’avant-dernier ;

– Un bilan de 38 / 78 depuis l’arrivée de Vincent à la tête de l’équipe, soit 48,7 % des points gagnés :

– À peine 31 buts marqués sur 26 matchs (1,19 but/m) et 26 buts encaissés (1 but/m) ! – 10 matchs nuls sur 26 !

Les chiffres parlent d’eux-mêmes… Sans compter le manque flagrant d’envie sur le terrain, une incapacité à se remettre en question, à adapter sa tactique en cours de match et un jeu stéréotypé à tel point qu’il est devenu très facile de jouer contre le Sporting. Un peu d’intelligence tactique et on est certain d’au moins repartir avec un point. C’est inadmissible d’en être arrivé à une telle médiocrité ! La jeunesse n’explique pas tout ! Et si c’est vraiment la jeunesse, alors pourquoi se passer des rares joueurs expérimentés qui se trouvent dans le noyau et les laisser moisir sur le banc pendant 90 minutes ou même à la maison ? Le talent n’attend pas d’avoir de l’expérience pour éclore… Hors, du talent, il y en a, faut-il seulement l’utiliser à bon escient et le mettre dans les meilleures conditions pour donner sa pleine mesure… Chose dont nous commençons fortement à douter. Qui doit insuffler cette rage de vaincre et cette grinta si importante dans le football moderne ? Et qui doit trouver des solutions lorsque cela ne tourne pas ? Poser la question… Pourquoi s’obstiner à aligner des joueurs fantomatiques à longueur de semaines ? Cher Vincent, si tu n’es pas capable de te remettre en question et de t’adapter, il faut alors te poser les bonnes questions…

Vous, les joueurs maintenant ! Si vous ne voulez pas mouiller votre maillot et porter cet écusson avec fierté, alors cassez-vous ! Vos prestations trop bien payées sont une honte pour le maillot que vous portez ! Comment n’êtes-vous pas gênés de vous traîner sur le terrain comme vous le faites bien trop souvent depuis des mois. Si pour la plupart d’entre vous le RSCA n’est qu’une étape dans votre petite carrière, pour nous, les supporters, il est bien que cela. N’oubliez jamais que, mis à part pour quelques uns qui ont la fibre et le sang mauve, les autres, vous n’êtes que de passage. Et la moindre des choses serait de faire honneur au maillot que vous portez… et à votre gros salaire ! Il est temps de réagir et d’aller chercher ces play-offs1 sans quoi, la situation va devenir encore plus catastrophique qu’elle ne l’est déjà ! Et ça commence par le week-end prochain à Sclessin ! Les trois points sont une OBLIGATION ! Notre patience a des limites qui sont bientôt atteintes… L’heure n’est plus aux essais ou tatonnements mais aux résultats ! À bon entendeur.......

L'AFSA ( Association Francophone des Supporters Anderlechtois)"

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK