Verschaeren et Santini remontent Eupen et offrent un premier succès à Rutten

Fred Rutten tient sa première victoire à la tête du Sporting d’Anderlecht. Les Mauves ont été menés au score mais sont parvenus à s’imposer 2-1 face à Eupen ce dimanche lors de la 23e journée de Pro League.

Le premier goal chez les pros de Yari Verschaeren (51e) et le retour au but d’Ivan Santini (65e) ont permis aux Mauves de remédier à l’ouverture du score de Mamadou Fall (31e) et de décrocher les trois points.

Une victoire rassurante qui vient donc récompenser la bonne prestation collective d’Anderlecht agrémentée par les match plein de Verschaeren et les débuts prometteurs de Peter Zulj.

Au classement, les Mauves sont 5es avec 37 points et reviennent à trois longueurs du Standard. Eupen est  9e avec 28 points.

Une première période à sens unique mais c'est 0-1 à la pause

Battu pour sa première sortie avec Anderlecht face à Gand la semaine dernière, Fred Rutten doit relever la tête à domicile. On signale notamment trois changements dans son onze de base avec Lawrence à la place de Milic, Verschaeren dans le trio du milieu et Saelemakers au poste d’ailier droit.

Le début de rencontre d’Anderlecht est prometteur avec un pressing très haut et beaucoup d’envie. Deux frappes cadrées mais peu dangereuses arrivent très rapidement mais n’inquiètent pas Van Crombrugge. La fluidité dans la construction anderlechtoise ne dure toutefois que dix minutes. Les Bruxellois retombent vite dans leurs travers et se montrent plus brouillons. Spectateur, Eupen se contente d’attendre patiemment derrière et de frapper au bon moment. C’est ce que les Pandas font à la 31e minute avec Mamadou Fall qui perce la défense anderlechtoise en son cœur avant d’ajuster Didillon pour un but du 0-1 contre le cours du jeu et contre toute attente.

La réponse des hommes de Fred Rutten est bonne mais pas suffisante avec des tentatives de Lawrence (37e) et Verschaeren (39e) trop timides. La première mi-temps des Mauves se termine qui plus est sur un avertissement pour Saelemakers, suspendu à Sclessin la semaine prochaine.

Zulj, un entrée au jeu décisive

Au retour des vestiaires, Rutten remplace un Bakkali maladroit pour offrir ses premières minutes à la nouvelle recrue Peter Zulj.

L’international autrichien ne tarde pas à se faire remarquer puisqu’il place sa patte dans le but égalisateur de Verschaeren. Le jeune milieu de 17 ans part du flanc gauche, s’appuie sur un Kums inspiré avant de recevoir le ballon de la part de Zulj. Il efface alors son vis-à-vis d’un crochet de l’extérieur du pied et place aussitôt hors de portée de Van Crombrugge d’une frappe du droit pour son premier but chez les pros (51e).

Un but qui enflamme le Parc Astrid et qui redonne confiance aux Mauves. Le but du 2-1 ne tarde pas à tomber avec un Verschaeren encore impliqué. Sa frappe repoussée par Van Crombrugge revient dans les pieds d’un très bon Obradovic qui centre en un temps pour Ivan Santini dont le coup de tête puissant termine au fond des filets (65e). Un but qui aurait dû être refusé pour une position de hors-jeu d'Obradovic mais qui permet à Santini de retrouver le chemin du but pour la première fois depuis fin novembre.

Revenu dans le match, Anderlecht sait qu’il a fait le plus dur face à des Pandas qui ne se risquent pas dans la moitié de terrain adverse. Et même si les Bruxellois ne se créent plus de grosses occasions dans la dernière demi-heure, la victoire est acquise de manière convaincante pour le plus grand soulagement du président Marc Coucke qui a donc reçu un beau cadeau pour son anniversaire.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK