Nos militaires iront aux Invictus Games

Nos militaires iront aux Invictus Games
Nos militaires iront aux Invictus Games - © Tous droits réservés

Thierry, Eric, Didier et 6 autres militaires vont participer en mai prochain à La Haye aux Pays Bas à la 5' édition des Invictus Games.

" Des Jeux Paralympiques organisés à l’origine pour rassembler les blessés en opération et pour leur permettre grâce au sport de retrouver leur place dans les forces armées." Explique l’amiral Michel Hoffman, Vice chef de la Défense.

Crée en 2014 à l’initiative du prince Harry, ces Invictus Games permettent à 500
soldats venus de 19 pays différents de se rencontrer, d’échanger leurs expériences, de relever de nouveaux défis, de se surpasser après avoir connu chacun une histoire difficile. "En 1989, j’ai sauté sur une mine marine au large de l’Ecosse alors que j’étais en train de la neutraliser" nous explique Didier Simons qui participera à l’épreuve cycliste et du rameur.

Thierry Dutrieux  nous explique également son histoire :" En 2006, j’ai fait le stage des forces spéciales et j’ai été happé par un train pendant un exercice de lecture de carte."

Enfin Eric Estievenart a été victime d’un accident :" J’ai eu un accident de travail en allant travailler sur mon vélo, angle mort sur un camion et le camion me roule dessus."

Ils ont perdu une jambe, un bras ou vivent avec un autre handicap, ce qui n’empêchent aucun d’eux de se s’engager dans une des 9 disciplines de
ces Invicttus Games.
Ils ne sont pas professionnels et s’entraînent en dehors de leurs heures de travail au sein de l’armée. Tous sont unis avec la même motivation.

" Ici, il y a vraiment un plaisir d’être ensemble et en même temps une très grande motivation qui est en train de se créer et de monter en puissance.

On ressent vraiment une volonté de bien faire" commente Didier Simons.

Au delà des résultats, ce sont surtout les valeurs véhiculées par ces jeux qui rassemblent ces hommes
qui se sont un jour dévoués pour leurs pays.

" Le système des Invictus Games, l’esprit, c’est : tout le monde est vainqueur, même le dernier est applaudi."

conclut Eric estievenart.
Il reste 5 mois à nos 9 héros age de 36 à 57 ans pour peaufiner leur condition
et réussir un des plus beaux défi de leur vie.


 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK