Le conte de fée Karatsev, la malice de Cayman et du surf en hiver dans 100% Sport

Le conte de fée continue, pour Aslan Karatsev. Inconnu il y a deux semaines le voilà en demi-finale de l’Australian Open. 114e mondial, sorti de nulle part, il joue le tennis de sa vie à 27 ans.

Son incroyable parcours a commencé en qualifs. Il a enchaîné 8 victoires en 8 matches. Et dire qu’il n’avait jamais joué un match en Grand Chelem. Face à un Dimitrov, avec le dos en vrac, il a perdu le premier set avant de renverser le match. Globe-trotter, Karatsev a vécu en Israel, en Espagne et au Portugal. Le déclic, c’est la rencontre avec son coach Yathor Yatsyk. Il se croise dans un future en 2018 et le clic est immédiat. L’été dernier Aslan enchaîne une finale et deux titres en Challenger, le début d’une belle histoire dont la fin reste à écrire. Et le prochain chapitre ce sera face à Djokovic qui a dompté ses nerfs et Zverev.

On vous sonde sur les chances de Bruges en Europa League. Le Club est décimé par les cas de Covid. Après Denswil et Mitrovic, Vanaken, Clement et une partie du staff sont aussi positifs. Le FCB est-il trop déforcé pour son déplacement à Kiev ? On attend vos réactions.

Dans le reste de l’actu on vous parle du triplé de Roman Yaremchuk, du réveil de Michel Vlap à Bielefeld, de la présentation de la nouvelle McLaren, et du forfait pour tout le printemps de Mike Teunissen, équipier de Wout van Aert. On salue aussi l’entrée dans la quarantaine de l’inusable Olivier Deschacht. Et la malice de Janice Cayman.

On vous offre aussi un bol d’air vivifiant en droite ligne d’Hossegor où les surfeurs s’éclatent dans des "tubes" impressionnants.



 

1 images
© David Gray / AFP
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK