Escalade : Lucie Watillon veut représenter la Belgique aux Jeux Olympiques

Lucie Watillon vient de Meux près de Namur, elle est en rhéto et son truc à elle c’est l’escalade. Vice championne d’Europe junior en 2017, Lucie découvre les compétitions senior cette année.

"A la base c’est mon frère qui a commencé l’escalade, moi je faisais de la danse. La première fois que j’ai été le rechercher à l’escalade, j’ai été émerveillée par ce sport et pour finir mes parents m’ont inscrite à l’escalade à l’âge de 6 ans et depuis je ne me suis jamais arrêtée."

C’est à la salle d'escalade de Louvain-La-Neuve, au pied d’une voie qu’on a rencontré Lucie Watillon.

"Ce que j’adore dans ce sport c’est la diversité des mouvements, des styles de grimpes : les voies, le bloc, l’extérieur. J’adore aussi le fait d’être seule face au mur et ne pas être en confrontation avec quelqu’un mais plus avec soi-même, d’avoir le but d’arriver tout en haut.

J’ai une petite routine mentale avant de me lancer dans une voie. Quand je suis devant une voie ou un bloc, je m’imagine dans les mouvements, j’imagine l’intensité que je vais mettre dans mes mouvements, les moments de repos, les moments où je vais plus forcer, vraiment je me visualise dedans. C’est un sport qui demande une grande concentration et beaucoup de précision."

La jeune Namuroise multiplie les ascensions, travaille tant et plus avec dans un coin de la tête une envie un peu folle.

"Tokyo, c’est la première année où l’escalade est représentée aux Jeux Olympiques. Il n’y aura pas de Belge qui sont repris aux jeux cette fois-ci. Moi, mon envie c’est d’aller aux Jeux 2024 à Paris et de représenter mon pays. Les Jeux Olympiques c’est vraiment un rêve, une compétition que tout sportif à envie d’atteindre dans sa carrière."

Après 2 heures de grimpe, après s’être battue sur les voies les plus difficiles, l’entrainement de Lucie se termine. Il y a les bras et les jambes qui piquent un peu, il y a aussi le plaisir d’avoir vaincu ce satané mur.

"Le sport dans ma vie ça représente beaucoup pour moi. L’escalade c’est ma passion depuis très longtemps, j’y mets énormément d’énergie et de temps et c’est ça qui me rend heureuse. Je pense que le plus important c’est de se faire plaisir. Avec le plaisir et la passion c’est sûr que ça marchera et qu’on peut aller loin."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK