Be Gold c'est quoi?

34 millions depuis le lancement du projet en 2004, 3.200.000€ cette année, c’est le budget consacré par Be Gold aux jeunes sportifs belges, Didier Haller, responsable Be Gold:

Be Gold c’est un projet qui est né en 2004 et qui vise à encadrer les meilleurs jeunes talents sportifs dans toutes les disciplines olympiques ou paralympiques. Le partenariat du projet ce sont les administrations des sports :  l’Adeps, Sport Vlaanderen et la Communauté Germanophone mais aussi le Comité Olympique et une aide spécifique de la Loterie Nationale.

Ce sont les Fédérations qui proposent des athlètes, des projets. Après analyse des dossiers, les meilleurs jeunes sont sélectionnés, ils sont encadrés de manière professionnelle. Année après année, saison après saison, ils doivent progresser et tendre vers un objectif : décrocher un top 8 aux Jeux Olympiques.

Les plus jeunes athlètes ont 13 ans, les plus âgés ont 24 ans. Be Gold vise à les aider sur le long terme et donc généralement on ne travaille pas sur l’olympiade actuelle mais sur une période de 8 ans et donc l’objectif, le top 8, doit être réalisé entre 6 et 8 ans. C’est un projet élitiste, on travaille avec les meilleurs jeunes et ça prend du temps d’en faire des champions olympiques.

Le plus bel exemple de la réussite du projet, c’est Nafissatou Thiam. Intégrée à Be Gold à l’âge de 15 ans, l’athlète décroche à 21 ans la médaille d’or à l’heptathlon aux Jeux de Rio en 2016. Les Red Lions et les Red Panthers en hockey ont tous participés au programme.

Aujourd’hui, ils sont 430 à être soutenus par le projet. Tous n’iront pas au Jeux mais au fil des années l’état d’esprit a changé, Didier Haller.

Il y a eu un tournant dans le sport de haut niveau. En 2018, si on comptabilise le nombre de médailles récoltées aux championnats du monde ou d’Europe, on arrive à 40 médailles. Il y a une modification dans le comportement et dans les ambitions des athlètes. Aujourd’hui il n’y a plus de complexe à la Belge. On ne va pas seulement pour participer mais pour prester.

A Rio, 61% des athlètes belges avaient été soutenus de près ou de loin par Be Gold, ils devraient être plus nombreux encore à Tokyo, Paris ou Los Angeles.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK