100% Sport : Spécial Maradona, la disparition d'une légende

Diego Maradona est décédé à l’âge de 60 ans d’un arrêt cardiaque. Le plus grand joueur argentin de l’histoire avait été opéré début novembre d'un hématome sous-dural à la tête. Opéré avec succès, le champion du monde 1986 avait quitté l'hôpital le 11 novembre dernier. En dépits de tous ses excès, Maradona, c’était une légende du football qui avait deux rêves. Disputer une Coupe du monde et la gagner. Un rêve qui se réalise en 1986, année où les Diables Rouges atteignent les demis, éliminés par l’Argentine justement. Né à Buenos Aires, Maradona restera à jamais le "diez", le numéro dix, capable de marquer les plus beaux buts de l'histoire, à l'instar du roi Pelé, finalement son seul rival.  Et malgré un Mondial 1982 raté et une Coupe du monde 1990 perdue en finale et marquée par les sifflets italiens à son encontre, Diego Maradona (34 réalisations en 91 sélections) a aussi été élu meilleur joueur de l’histoire des Coupes du monde par le Times, devant Pelé et Beckenbauer.

Une actualité qui éclipse tout le reste. Même la nouvelle défaite du Club de Bruges qui a été lourdement battu par Dortmund hier en champions league. Une nouvelle défaite 3/0 face aux allemands qui les avaient déjà corrigés il y a trois semaines. Le bourreau des Brugeois s'appelle Erling Haaland, le colosse norvégien a inscrit un doublé ce mardi. A 20 ans à peine, l'attaquant à la chevelure d'or affole les compteurs et les statistiques. Six buts en 4 matches dans cette campagne, 16 en 12 rencontres de League des Champions disputés depuis ses débuts professionnels, un fameux ratio précocité/efficacité, meilleur au même âge que Ronaldo et Messi. C'est d'ailleurs notre coup de sonde du jour Haaland est-il capable de remporter le ballon d'or et de devenir l'un des meilleurs joueurs du monde? 

Retour encore sur la soirée européenne de ce mardi avec le coup de sang de Tuchel, le coach du PSG, quelque peu agacé par les critiques malgré la victoire des siens a bousculé les rares journalistes présents en conférence de presse. Un coup de gueule savoureux. 

On revient également ce mercredi sur la disparition de Jacques Secrétin, pionnier du tennis de table français lui qui comptabilisa 61 titres de champion de France (en simple, en double, en double mixte et en club) et qui inspira des générations entières de joueur de ping, Jean-Michel Saive en tête.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK