100% Sport, "Coup de sonde" : en pleine crise Covid, fallait-il maintenir l'Open d'Australie ?

Djoko masqué a débarqué
Djoko masqué a débarqué - © BRENTON EDWARDS - AFP

Ce jeudi 14 janvier marque le grand départ pour les tennismen et women qui disputeront l'Open d'Australie, qui doit commencer le 8 février. D’un peu partout dans le monde, pas moins de quinze avions charters, remplis au maximum à 25% de leur capacité, ont été affrétés pour amener les joueurs et joueuses à Melbourne.

Plusieurs d’entre eux, comme Andy Murray, ou des entraîneurs, comme Nicolas Massu, le coach de Dominic Thiem, ont été testés positifs et ne pourront pas voyager tout de suite. D’autres, comme Carlos Moya, l’entraîneur de Rafael Nadal, ont préféré rester chez eux à cause de la pandémie.

A votre avis, en pleine crise Covid, fallait-il malgré tout maintenir l’Open d’Australie dans ces conditions compliquées ? A vous de voter !

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK