Vuelta: Pinot s'impose au sommet de la Rabassa, Yates fait la bonne affaire

Le Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) a remporté la 19e étape du Tour d'Espagne cycliste (WorldTour) disputée sur 154,4 km entre Lleida et Andorre, vendredi avec une arrivée au-dessus des 2.000 m d'altitude au Coll de la Rabassa au point le plus élevé de cette Vuelta.

Au sommet de ce col de 17 kilomètres, Simon Yates autoritaire a pris la 2e place. à 5 secondes. Le Britannique de la formation Mitchelton-Scott, avec les bonifications, a conforté encore son maillot route de leader au classement général. Le Néerlandais Steven Kruijswijk (LottoNL-Jumbo) complète le podium de l'étape. Le Colombien Rigoberto Uran (Education First-Drapac) a pris la 4e place.

L'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar), 2e au général, a perdu du temps. C'est le grand battu de la journée. Il termine 8e à 1 minute 7 secondes (sans compter les bonifications pour les trois premiers) de Yates. Au général, Valverde est désormais à 1:38 de Yates et Kruijswijk, 3e, de retour sur le podium du général, pointe à 1:58.

C'est la 5e victoire française dans ce Tour d'Espagne et le 2e succès pour Thibaut Pinot. "C'est la cerise sur le gâteau", s'est réjouit le Français à l'arrivée. "J'ai retrouvé les jambes aujourd'hui, je me suis fait plaisir, ça a été une belle étape, rapide dans la dernière montée avec une attaque de bonne heure à 12 km de l'arrivée, assez tôt, et ça a payé. Yates est chez lui, il savait ce qu'il faisait et il a peut-être vu que Valverde n'était peut-être pas si bien. Et la meilleure tactique c'est l'attaque".

Dès l'entame de l'ascension finale, Nairo Quintana (Movistar) a attaqué suivi par Steven Kruijswijk, deux hommes avides de refaire quelques minutes perdues mercredi. Thibaut Pinot a rejoint le trio rapidement. Le porteur du maillot rouge en personne, Simon Yates n'a pas tardé à réagir pour accompagner ce trio, alors que le Colombien se laissait décrocher ensuite pour aller soutenir son coéquipier Alejandro Valverde. La suite s'est décantée avec le coup de force de Yates et le recul de Valverde.

Le début de l'étape, avant l'ascension finale, n'aura été qu'anecdotique. Le Polonais Michal Kwiatkowski (Team Sky), l'Australien Simon Clarke (Education First-Drapac) et l'Erythréen Amanuel Ghebreigzabhier (Dimension Data) ont bien tenté de fausser compagnie au peloton après 40km de course, mais celui-ci était peu enclin cette fois à ne pas se laisser piéger comme la veille pour permettre aux favoris d'en découdre sur les pentes andoriennes.

Le Français Benjamin Thomas (Groupama-FDJ), Tom Van Asbroeck (Education First-Drapac) et l'Espagnol Jonathan Castroviejo (Team Sky) ont tout de même reçu un bon de sortie à 80km du but, même si Van Asbroeck se laissait finalement décroché. A peu près au moment où Laurens De Plus (Quick-Step Floors), malade, a été contraint à l'abandon. Le regroupement fut général au moment d'aborder la principale difficulté du jour.

Samedi, la 20e et avant-dernière étape au départ d'Andorre proposera un parcours montagneux jusqu'à Sant Julià de Lòria sur 97,3 km avec une arrivée au Coll de la Gallina. L'étape est très courte mais très difficile avec un dénivelé cumulé de 4.000m et six ascensions au programme.

L'arrivée sera jugée dimanche à Madrid à l'issue d'une dernière étape de 100,3 km

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK